AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Boîte de réception e-mail - messages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Adelaid Altmann
Aucun Club
Féminin Messages : 267
Date d'inscription : 01/07/2014

Carte d'identité
Année scolaire: 2ème année.
Dortoir & numéro de chambre: B - 08
Colocataires: Akiba ; Nelly-Pi ; Anya
avatar
MessageBoîte de réception e-mail - messages - posté le Mer 20 Aoû - 14:38

Ploploplop.

Ici pour les mails et les messages. Merci de me signifier la différence.

- codage à venir ♥-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Madeck
Club de Natation
Masculin Messages : 156
Date de naissance : 13/05/1997
Date d'inscription : 04/06/2014
Âge : 20
Job : Etudiant
Côté coeur : Léger
Personnage en trois mots : Un beau bordel

Carte d'identité
Année scolaire: Troisième Année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir B - Chambre n°04
Colocataires: Torri T. Takura & Haru Sayuri & Ayako Yozora
avatar
MessageRe: Boîte de réception e-mail - messages - posté le Jeu 21 Aoû - 18:56

Citation :


De : Arthur.Madeck@gmail.com
Envoyé : 21 août 2014 13:52
À : Kunst-und-farbe@hotmail.de
Sujet : Un truc à toi.


Hallo Farbige Künstler(in ?),

Faisons-le rapide : j’ai retrouvé ton petit cahier vert sur un banc, dans le parc. Il est un peu mouillé du coup, y’a deux-trois pages qui sont collées, mais il a l’air encore en bon état. Et vu qu’il y avait écrit ton adresse mail à l’intérieur, j’suppose que tu ne souhaitais pas que le premier venu se tire avec.

Fais-moi signe sur cette adresse email, si tu veux r'mettre la main dessus.


Arthur

PS : une fascination pour l’Allemagne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Madeck
Club de Natation
Masculin Messages : 156
Date de naissance : 13/05/1997
Date d'inscription : 04/06/2014
Âge : 20
Job : Etudiant
Côté coeur : Léger
Personnage en trois mots : Un beau bordel

Carte d'identité
Année scolaire: Troisième Année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir B - Chambre n°04
Colocataires: Torri T. Takura & Haru Sayuri & Ayako Yozora
avatar
MessageRe: Boîte de réception e-mail - messages - posté le Jeu 21 Aoû - 19:54

Citation :
De : Arthur.Madeck@gmail.com
Envoyé : 21 août 2014 14:51
À : Kunst-und-farbe@hotmail.de
Sujet :  A toi, plus à moi.

Hallo,

Je suis content de te soulager, du coup. Parce que c’est vrai que trois jours à tâtonner, ça doit être  long, t’as pas dû en voir la fin. Mais t’inquiètes : il est entre de bonnes mains, maintenant, tu peux te détendre. Et j’ai encore moins envie de le saloper, maintenant que tu m’as pris par les sentiments, en proposant un café. J’vais donc en prendre bien soin, jusqu’à temps que tu m’décides où tu veux qu’on se retrouve pour passer à l’échange.  

Et oui, je suis étudiant, en dernière année. J’fais partie du club de Natation. Je sais pas si t’aimes te jeter à l’eau, toi aussi… ? Quant aux cours, c’est possible qu’on ait les mêmes. Mais si c’est le cas, y’a peu de chance que je te reconnaisse : déjà parce que je suis assez passif en cours (j’finis ma nuit, en gros), ensuite parce que j’ai de la difficulté à retenir les visages. En tout cas, je suis en Plein Air et Mythologie et Légendes. T’as lesquels, toi ? Sûrement celui d’Art, non ?

PS : Oh, tu es donc Allemande… Cool. Y’en a beaucoup ici, tu ne dois pas être trop dépaysée.
Et non, je ne suis pas Anglais. Loupé. Va falloir retenter l’coup. o/
PS² : Non, c’est surtout la couverture qui en a pris plein les dents. Mais t’inquiètes, je l’ai étendue : elle devrait vite se remettre.


Adelaid Altmann a écrit:
De : Kunst-und-farbe@hotmail.de
Envoyé : 21 août 2014 13:52
À :  Arthur.Madeck@gmail.com
Sujet :  Oui à moi !


Hallo !

Vraiment vraiment merci pour ce mail !  Je n’y croyais plus. Trois jours que je le cherche. Trois jours.
J’ai bien fait de mettre mon mail sur toutes mes affaires.  Merci beaucoup en tout cas de me contacter, je ne sais pas si beaucoup de monde aurait fait la même chose.  Je t’offrirais un café ou quelque chose à la livraison. *sourire*

Si je puis me permettre, tu es un étudiant ? En quelle année ? On a peut-être des cours ensemble.

P.S:  Und Ja, Künstlerin. Ce n’est pas tant une fascination que mon pays d’origine. Et toi, tu es Anglais ?
PSS : Il est beaucoup mouillé ?  Est-ce que tu pourrais le mettre à sécher en attendant que je le récupère… ? Bitte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Madeck
Club de Natation
Masculin Messages : 156
Date de naissance : 13/05/1997
Date d'inscription : 04/06/2014
Âge : 20
Job : Etudiant
Côté coeur : Léger
Personnage en trois mots : Un beau bordel

Carte d'identité
Année scolaire: Troisième Année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir B - Chambre n°04
Colocataires: Torri T. Takura & Haru Sayuri & Ayako Yozora
avatar
MessageRe: Boîte de réception e-mail - messages - posté le Jeu 21 Aoû - 22:58

Arthur Madeck a écrit:

De : Arthur.Madeck@gmail.com
Envoyé : 21 août 2014 23:58
À : Kunst-und-farbe@hotmail.de
Sujet : Il serait mieux dans les tiennes.

Fraülein,

T’as aussi choisi le cours de Mythologies ? Passion ou vague intérêt ? Tu vois, on est tous les mêmes : j’ai choisi ce cours simplement parce que je suis passionné de contes et de légendes. Ca me permettait de dormir et passer les examens sans me fouler. Pareil pour Plein Air. Et du coup ouais, ça m’a amené en 3e, je sais pas trop comment par contre.

Et toi, pas trop de mal à t’adapter à ce nouvel environnement, du coup ? C’est jamais facile de s’insérer dans un endroit inconnu. Mais rassure-toi : ça passe vite, normalement. Et ta langue est très bonne, d’ailleurs. Mais si ça t’arrange, on peut passer à l’allemand. J’me débrouille un peu. J’ai pas une super maîtrise, mais c’est en pratiquant qu’on devient bon, il paraît. Alors si tu le souhaites, on peut sauter sur l’allemand. Moi ça m’dérange pas. Au contraire : ça me permettra de l’exercer et de mieux la pratiquer avec un pote allemand. Parce que tu vois, moi aussi, c’était avec un Allemand ma première fois dans ce pensionnat.

J’espère ne pas trop te paraître trop familier non plus. Mais entre Européens, faut se serrer les coudes j’pense. Tiens, j’vais même t’aider en te disant que mon pays est en partie bordé d’eau… Oui. Ca n’aide pas beaucoup. Mais au moins, tu sais déjà que je suis pas Suisse. Ou Tchèque.

Tiens et comme on parle d’eau, j’en arrive à ta question. Je ne suis pas mauvais dans l’eau, mais… J’préfère être sur, plutôt que dessous. Comme être sur un bateau, par exemple. Tenir la barre, c’est un peu ce que j’préfère faire. Et toi ? T’as déjà embarqué sur une coque… ?

Quant à un quelconque signe particulier pour m’reconnaître… Je dirais aucun. Ou alors juste une effrayante banalité. Quelque chose d’un peu vacillant, de pommé et de vaguement aérien. Je sais pas si ça t’aide. Et toi ? L’archétype de l’Allemande ? La démarche terrestre, le regard droit et un porté fier du menton ?

Et il n’y a pas de souci pour l’temps de réponse. J’ai aussi pris mon temps aussi pour t’envoyer mon miel… Et j’m’excuse de la longueur du truc, d’ailleurs.


Adelaid Altmann a écrit:
De : Kunst-und-farbe@hotmail.de
Envoyé : 21 août 2014 22:30
À :  Arthur.Madeck@gmail.com
Sujet :  Mais dans tes mains.

Bonsoir, désolée du temps de réponse, problème de chargeur.

c’était long et dur, ces derniers jours, comme tu dis.  Vraiment ravie de savoir qu’il est entre de bonne main alors. Et si tu en prends soin, c’est encore plus apprécié.  Pour le café, figure toi que nous avons le cours de Mythologie ensemble. Et non, je n’ai pas Art en option. Allemand pour le second.  On est plusieurs allemands à l’avoir pris comme option sieste… Assez pratique, j’dois bien l’avouer.

Donc t’es en dernière année. Moi en deuxième, j’suis arrivée il y a quelques semaines. Et je commence déjà à semer mes affaires. Maladroite, je me le répète pas assez souvent. J’espère que tu comprends ce que j’écris et qu’il n’y a pas trop de fautes, le japonais n’est pas une langue aisée. M’fin, je suis au club de lecture et écriture pour parfaire ma technique. C’est important de savoir ce qu’on fait quand le talent ne suit pas. Non ? Tu es doué dans l’eau toi ?

C’est amusant.  Tu es la première personne avec qui je corresponds par e-mail ici, une des rares en totalités.  J’espère que j’te parais pas trop familière, j’ai tendance à beaucoup parler derrière mon écran alors que je suis bien moins expansive si jamais je te croisais dans un couloir. D’ailleurs, tu as un signe distinctif qui te différencie des autres élèves ?

PS : Oui, la première personne à qui j’ai parlé était allemande. C’est plutôt bien tombé.  Et pour toi… C’est européen ? Ciblons par continents.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Madeck
Club de Natation
Masculin Messages : 156
Date de naissance : 13/05/1997
Date d'inscription : 04/06/2014
Âge : 20
Job : Etudiant
Côté coeur : Léger
Personnage en trois mots : Un beau bordel

Carte d'identité
Année scolaire: Troisième Année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir B - Chambre n°04
Colocataires: Torri T. Takura & Haru Sayuri & Ayako Yozora
avatar
MessageRe: Boîte de réception e-mail - messages - posté le Ven 22 Aoû - 15:42

Arthur Madeck a écrit:

De : Arthur.Madeck@gmail.com
Envoyé : 22 août 2014 16:42
À : Kunst-und-farbe@hotmail.de
Sujet : Tu le possèderas bientôt.

Meisterin des Pinselstiels,

En préliminaire, désolé de t’avoir fait tant languir. Ce matin –comme tous les jours- j’étais à la bourre pour les cours : c’était soit toi, soit le petit déjeuner. J’ai donc préféré avaler quelque chose, plutôt que de t’envoyer quoique ce soit. Mais du coup, ça nous emmène à maintenant, ce moment un peu intense où je peux enfin m’occuper de toi. Alors. Pour ce qui est des mythologies , tu connais bien les légendes nordiques ?C’est un peu mon talon d’Achille ; et j’pense que personne mieux qu’une Allemande pourrait m’y introduire. Parce que je ne connais guère que quelques traditions, comme la Déesse Rân chez les Vikings (la déesse de la tempête et de la mort chez les marins) et le fameux Schimmelreite chez les Allemands (le cheval blanc des catastrophes marines). J’ai beaucoup de trous à combler, donc. Parce que mon savoir est plutôt orienté.

Pour ce qui est du Plein Air, t’es en plein dedans. Ce sont des activités qui permettent de se défoncer un peu : on escalade des pics, on s’lève la nuit pour voir le ciel étoilé, on fait du canoë, etc. Bref, on prend son pied en pleine nature. Ca change de l’internat. Et de son uniforme. Tu m’as fait sourire avec ton histoire. Un peu rêveuse et solitaire, l’Allemande ? On va bien s’entendre. Comme avec tous les Allemands que j’ai croisés, en fait. A croire que les Allemands et les Français (j’aime pas trop me désigner comme tel, mais bon, je veux pas t’embêter avec les histoires de ma localité) sont faits pour être proches. Et l’Allemand dont j’te parle, il se nomme Rainer. Un brun, l’air un peu gamin, la démarche traînante. Ca te dit quelque chose ? Ce serait amusant que oui. En tout cas, c’est avec lui que je fais ma pratique. C’est souvent très dur, je sais pas trop comment m’y prendre avec certaines subtilités. Mais j’fais des efforts pour être bon, alors on va dire que ça compense mes maladresses.

Alors du coup, tu en as compté combien de mecs d’une effrayante banalité ? J’aurais peut-être dû te préciser que je me balade très souvent avec mon instrument en main ; j’peux pas m’séparer de mon violon. Y’a des trucs comme ça dont on ne peut pas se passer. Alors si tu vois un type qui joue avec son instrument, qui le frotte avec vigueur, approche-toi. C’est sûrement un Madeck. Peut-être qu’il f’ra vibrer son instrument pour toi, à voir. D’ailleurs, j’ai compté trois blondinettes, mais j’ai pas pu voir la couleur de leur regard ; j’trouvais ça mal poli de m’y introduire sans permission. Alors peut-être qu’on s’est croisés, va savoir.

Et pour c’qui est tes questions, j’y réponds tout de suite:
- Pourquoi tu es venu ici ? Je suis là car aucun autre pensionnat n’a voulu de moi, à cause de mon dossier scolaire. Et parce que ma génitrice a accepté un job au Japon.
- Une âme de bon samaritain pour ne pas avoir utiliser mon carnet à tort et à travers ? Peut-être. C’est juste que j’aurais pas aimé, si j’avais été à ta place, que le premier enfoiré qui passe, fasse n’importe quoi avec mon instrument.
- Ton café tu l'aimes comment ? Nature, avec un petit carré de chocolat.
- Ton âge ? Dix-sept.

J’te retourne. les mêmes questions, du coup.
Et j’te souhaite aussi une belle fin de journée, Melle… ?

Adelaid Altmann a écrit:
De : Kunst-und-farbe@hotmail.de
Envoyé : 22 août 2014 08:37
À :  Arthur.Madeck@gmail.com
Sujet :   C'est certain.

Farbhüter,

Passion ou vague intérêt. Un mélange des deux. Pas assez calée pour être passionnée, mais non plus assez novice pour un vague intérêt. Par contre, l'option Plein Air consiste en quoi ? J'ai pas dû m’arrêter sur l'explication... C'est du sport ou une façon de prendre le soleil de façon encadrée ?

C'est vraiment différent de mon pays, les coutumes, les protocoles, 'fin tout quoi. Et surtout l'uniforme. Les deux premiers jours, je ne comprenais pas pourquoi on me regardais constamment. L'administration avait oublié de me fournir un uniforme et trop occupée à éviter les gens, je ne me suis pas rendue compte des vêtements des autres. Un grand, grand moment de solitude.

Ta première fois avec un Allemand aussi ? Et bien. Qui est-ce ? Peut être que je l'ai déjà fréquenté dans mes cours optionnels ! Sait-on jamais, c'pas si grand ici, quand on connait. Et tu pratiques beaucoup avec lui ? ça doit être dur parfois.
Donc, tu parles un peu Allemand. ( On peut l'écrire, si tu veux, aucun problème pour moi.) Pays à moitié bordé d'eau. Tu es :
♠ A - Belge
♠ B - Francais
♠ C - Néerlandais
♠ D - D

Être sur l'eau ? Sur un bateau ? Ca doit être génial. J'ai jamais eu le loisir de vivre cet expérience. Mais j'aime être dedans, sous la surface, c'est comme un autre monde. Bien que je ne sois pas une grande nageuse.

Ce matin, pour les cours, j'vais me demander si tout les types d'une effrayante banalité ne sont pas toi alors. Donc ça ne m'aide pas vraiment. Et moi... Je n'irais pas jusque là mais je suis blonde et mes yeux ne sont pas bleus, mais gris.

Tu m'envoies ton miel ? N’écris pas si vite, tu me donnes faim avant d'aller en cours ! Pour ce qui est de la longueur, ça ne me dérange pas, au contraire, c'est assez amusant. Faire connaissance en quelques heures , en si peu de mots.

A mon tour de de poser des questions !
- Pourquoi tu es venu ici ?
- Une âme de bon samaritain pour ne pas avoir utiliser mon carnet à tort et à travers ?
- Ton café tu l'aimes comment ?
- Ton âge ?

Ah et mon côté allemand inquisiteur prends le dessus de bon matin !

Passe une bonne journée, Mr Madeck.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Madeck
Club de Natation
Masculin Messages : 156
Date de naissance : 13/05/1997
Date d'inscription : 04/06/2014
Âge : 20
Job : Etudiant
Côté coeur : Léger
Personnage en trois mots : Un beau bordel

Carte d'identité
Année scolaire: Troisième Année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir B - Chambre n°04
Colocataires: Torri T. Takura & Haru Sayuri & Ayako Yozora
avatar
MessageRe: Boîte de réception e-mail - messages - posté le Lun 25 Aoû - 17:25

Arthur Madeck a écrit:

De : Arthur.Madeck@gmail.com
Envoyé : 25 août 2014 18:20
À : Kunst-und-farbe@hotmail.de
Sujet : Gute Idee. Morgen ?

Sehr geehrte Freundin,

Je suis un peu déçu par tes performances. Moi qui je me réjouissais d’explorer, avec ta participation active, la profondeur des cul.tes allemands… C’est un peu embarrassant. Parce que du coup, je vais dominer l’échange, sans le vouloir. Mais j’suppose que cette position va vite changer : en prenant correctement le taureau par sa corne (pas sûr de l’expression… ?), on va vite combler tes trous et tu pourras reprendre le dessus. Donc oui, j’accepte avec entrain ta proposition : bûchons ensemble. A deux, c’est toujours plus amusant de toute manière.

Et ouais, je suis plutôt physique, je suppose. Mais pas sûr : j’aime aussi glander et regarder voler les moches. Mais c’est vrai que se vider de son énergie de temps en temps, ça me plaît, c’est vraiment agréable. Après, tu te sens détendu, plus léger, moins ingénu face à tous les plaisirs que la nature peut t’offrir. Et tu peux te jeter à corps perdu dedans. Peut-être qu’un jour, je pourrais t’introduire à ces joies… ? Tu risques de ne pas regretter et même d’y prendre goût.

D’ailleurs, c’est amusant que tu connaisses aussi Rainer. Je pensais pas qu’on le possèderait tous les deux comme ami. Parce que bon, y’a beaucoup d’Allemands ici. Les probabilités étaient assez faibles au final, pour qu’il s’offre à nous deux. Le hasard fait bien les choses, il faut croire. Quant à notre pratique, il est plus ou moins dur. Ca va, ça vient, je dirais. Mais je pense que c’est un bon coup : parfois, il vaut mieux reculer pour mieux sauter. Et s’il devait tout le temps me corriger, il serait rapidement essoufflé. Surtout en ce qui concerne mon accent. De ce côté, je suis la caricature du Français qui parle allemand : mes « h » trop inspirés et mes « r » toujours trop rudes font carrément tâches. Mais tu t’en rendras vite compte, si nous prenons notre fameux café. Demain, t’as le temps ?  Vers 9h ? Tu pourras juger la taille du truc à ce moment-là (de mon accent, j’parle) et déterminer si le charme français est un mythe ou une réalité. Encore que, t’attends pas à grand-chose : je suis Breton avant d’être français (je tiens à cette nuance). Ca n’a rien à voir. Encore que, ça marche bien ici ; je n’ai pas trop à me plaindre. Mais une blonde au Japon, ça doit pas mal attirer aussi, non… ?

Quant à ma chambre, je suis dans le bâtiment B. Et, petite indication : j’ai une vue sur la mer. Alors si tu entends des soupirs (de violon), c’est sûrement ma chambre.  N’hésite pas à y pénétrer, d’ailleurs : je suis quelqu’un de très ouvert, ça me ferait plaisir de t’introduire dans cet espace restreint. De mon côté, j’essaierai aussi de te trouver. Mais je promets rien : je suis, moi aussi, très tête-en-l’air.
Tu sais, y’a un truc qui m’a perturbé dans ton mail : qu’est-ce qui te plaît au Japon ? J’veux dire… L’Allemagne, ses bonnes blondes, ses grosses saucisses, ça te manque pas ? En parlant de bouffe, ça m’fait penser : si tu n’aimes pas le café, tu préférais pas aller plutôt dans un bar ? Je n’aimerais pas que tu n’avales rien en ma présence. Ca me frustrerait un peu d’être le seul à avoir du plaisir, en fait. Alors, t’en dis quoi ? Tu préfères quel plan ?

Quant à ma vie scolaire, je suis loin d’être une racaille. Je suis juste un type qui n’aime pas qu’on le fasse chier avec des théories trop abstraites et qui préfère dormir plutôt que d’écouter un type qui a fini prof parce qu’il n’était pas assez bon pour faire autre chose. Alors forcément, j’me suis reçu plein d’heures de colle, parce que les profs détestent quand tu leur montres leur propre incompétence. Et ici, c’est encore pire : je les fais bien déconner, ces nippons, avec mes foutues habitudes de Breton. Du coup, dossier scolaire pourri, ouais. Et les notes, c’est pareil : j’arrive pas à me concentrer sur leurs feuilles d’examens. J’préfère dessiner des merdes dessus, plutôt que d’y laisser mes pattes de mouches. Parce que leurs questions, elles m’intéressent pas. Et puis les dessins, c'est bien plus agréable à regarder, même quand ils sont mal faits. Bref, dossier et notes minables. Donc ni intello, ni racaille. Juste un mec qui se donne la liberté de faire ce qu’il a envie. Et qui se promène sans lunettes. Toi ?

Pour finir, je tiens à souligner que tes questions, je les trouve plus amusantes qu’impolies. J'aime pas trop les personnes trop passives, de toute façon. Donc continue ton exploration ma petite Adi, je t’en prie. Et je continuerai la mienne, sans me sentir incommodé. D'ailleurs, tu parles quelques mots de français, par hasard… ? Je demande ça car, parfois, les Allemands sont plutôt familiers avec la langue française. Et parce que l’accent allemand, c’est charmant en français.

Allez je te laisse, j’en peux plus. Je dois me mettre quelque chose sous la dent.
Bonne soirée ma chère.
Mit freundlichen Küssen,
Arthur.


Adelaid Altmann a écrit:
De : Kunst-und-farbe@hotmail.de
Envoyé : 25 août 2014 13:27
À : Arthur.Madeck@gmail.com
Sujet :  Et si on prenait rendez-vous ?
Liebe gute Seele,

Ravie que tu prennes un peu de ton temps pour t’occuper de moi, Mr Madeck.  Mais je ne pense pas être à la hauteur de tes espérance, ma connaissance de la mythologie allemande n’est que scolaire et il me serra difficile de combler tes lacunes puisque j’en ai autant que toi. Voire d’avantage. Je suppose.  On pourrait potasser un peu tous les deux si l’occasion se présente.  Peut-être qu’il y aura des exposé à faire et si on combine  nos efforts, on pourra tout deux être comblé. L’idée te plait-elle ?

Tu dois être quelqu’un de physique alors pour bouger peu importe la position du soleil.  J’avoue être un peu flemmarde sur les bords, au chaud dans mon lit, je préfère.

Pour mon histoire. Oui, elle doit être bien marrante vu de l’extérieur.  Rêveuse, oui, solitaire, non, j’aime la compagnie et seule, l’ennui grimpe vite.  Heureusement que je rencontre des personnes intéressantes, comme Lewin.  Par ce que c’est le compatriote du premier cours. Je vois que nous avons un ami en commun,  c’est marrant comme coïncidence.  J’espère qu’il n’est pas trop dur avec toi, je ne l’ai rencontré qu’en cours mais il semble assez joueur. Continue à persévérer, tu es déjà bon à l’écrit. Hâte d’entendre un jour ton accent.
ET ! Tu es français. Ils ont beaucoup de succès ici apparemment. Le charme européen. Nous sommes voisins alors. D’ailleurs, tu es dans le bâtiment A ou B, pour le dortoir. On pourrait être plus proche qu’on ne le pense.

Beaucoup moins que ce que je pensais. Vous n’êtes pas nombreux, des gens tout mornes et normaux, finalement. Je n’ai pas tenu le compte par contre. Et je n’ai pas fait attention à ce qu’ils avaient dans les mains, mais dès demain, je me mets en chasse d’un jeune homme banal aux mains prises.  Et je garderais ma peur des gens qui se frottent pour un autre, si c’est toi, je saurais faire pression.

Pour ton information, j’ai les cheveux longs, au milieu du dos au moins. Mais j’ai souvent des couettes. Peut-être que cette information peu t’aider à trouver l’étudiante que je suis.

A moi de donner des réponses.
- Pourquoi tu es venu ici ? Par passion. J’ai appris tôt le japonais et j’ai une passion dévorante pour la mode et la culture nippone.  .
- Ton café tu l'aimes comment ? Je n’aime pas le café. Ou alors le caramel macchiato du Starbucks. Glacé.
- Ton âge ? Dix-sept ans, moi aussi.

Tu as un mauvais dossier ? Tu ne serais pas du genre racaille plutôt que banal ? Cancre alors ? T’as des lunettes, tu fais intello ? Je souris toute seule derrière mon clavier. En temps normal, si je t’avais en face de moi, je ne poserais pas tant de question. Déjà, par ce que pour les lunettes, j’pourrais le voir, mais par ce qu’au fond, interroger un inconnu est très mal poli. Non ? Tout comme ne pas se présenter, alors je m’appelle Adelaid Altmann. Mais tu peux m’appeler Adi. C’plus cours.

Une semaine ne s’est pas écoulée que je prends gout à répondre a ces mails. C’est amusant, on dirait une situation digne d’une série américaine ou d’un vieux film étrange.

Bonne fin de journée à toi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Madeck
Club de Natation
Masculin Messages : 156
Date de naissance : 13/05/1997
Date d'inscription : 04/06/2014
Âge : 20
Job : Etudiant
Côté coeur : Léger
Personnage en trois mots : Un beau bordel

Carte d'identité
Année scolaire: Troisième Année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir B - Chambre n°04
Colocataires: Torri T. Takura & Haru Sayuri & Ayako Yozora
avatar
MessageRe: Boîte de réception e-mail - messages - posté le Mar 26 Aoû - 16:11

Arthur Madeck a écrit:

De : Arthur.Madeck@gmail.com
Envoyé : 26 août 2014 17:11
À : Kunst-und-farbe@hotmail.de
Sujet : Im Bar „Encore une tournée“, vielleicht ? Um 18h ?


Liebe Partnerin,

Oula, tout ce désir à vouloir me découvrir plus profondément, ça me ferait presque rougir. J’vais essayer de répondre correctement à tes attentes, du coup. Alors déjà, pour les Légendes, on pourrait peut-être s’arranger : je te donne tout ce que j’ai et en échange, tu me donnes quelques coups (cours ? Court ? J’ai un bug de vocabulaire) de langue. Comme ça, on sera à égalité. Ca te va ? Et je pourrais te prêter mon matos’ aussi, si tu veux, pour t’aider à améliorer ton savoir. Mais faudra juste que t’y prennes soin : j’y tiens, c’est un peu des bijoux de famille, ces bouquins. Et comme on parle de famille, je saute directement sur toi et ta question concernant ma famille. Alors oui, j’ai une sœur. Une sœur jumelle. Mais elle n’est pas ici, elle est déjà à l’Université. Elle étudie en psychologie. Tu l’comprends direct qu’elle et moi, c’est la nuit et le jour. Elle est brillante, terre-à-terre, hyperactive et blonde (je tenais à l’ajouter, parce que tu remarqueras vite que je suis tout l’inverse). Elle vit pour travailler, tandis que moi je ne pense qu’à rêver, à voyager. C’est pour ça que l’école, je m’en balance : plus tard, j’veux être marin et construire mon propre bateau. Alors tu vois, c’est pas des profs qui vont m’apprendre à polir une coque.

Et NON, la Bretagne ce n’est PAS la France. Ne redis jamais ça, sinon je serais obligé de te taper sur les doigts. Y’a rien de comparable. Vraiment. C’est comme si je te disais que la Bratwurst, c’est comparable à la saucisse de Strasbourg. C’est une hérésie, une aberration. Parce que la petite saucisse française, tu la bouffes avec du ketchup, de la moutarde, de la mayo et même de la choucroute, si t’en as envie. Bref, c’est plutôt rude. Alors que la saucisse allemande, si j’ai bien compris, c’est plus raffiné, plus facile à avaler, vu que ça se prend avec du curry. Et  ça tombe bien, d’un côté, parce que j’adore le curry. Alors si un jour t’arrives à choper une saucisse allemande, je serais ravi si tu pouvais m’introduire auprès d’elle. Parce que je suis un grand amateur de saucisses. Et de gastronomie étrangère. Mais bref, tout ça c’était pour dire que la Bretagne, ça n’a rien à voir avec la France. Je t’introduirai peut-être un jour auprès de toutes ces subtilités. Aaah, y’a tant de choses à découvrir ensemble…

Comme le tennis, par exemple. J’y ai jamais joué. Mais ça risque de ne pas être trop compliqué : j’ai l’habitude de faire travailler mon poignet. Manier une raquette ne devrait donc pas être trop dur, je pense. Et d’ailleurs, tu sais que ce sport est français à la base ? Y’a d’autres trucs français que tu aimes manier ou… ? Je vois en tout cas que ta maîtrise de la langue française n’est vraiment pas mauvaise. Y’aurait sûrement deux-trois trucs à redresser, mais c'est quand même plaisant. J’ai déjà hâte de m’imprégner de tes petites ondulations dans ma langue, de ton petit accent.

Quant à la maitrise de mon instrument, ça fait pas loin de dix ans que je le frotte. Et ironiquement, bien qu’il soit celui que je manie le plus souvent, je suis quand même meilleur quand je tripote un piano. Faut dire que j’en joue depuis pas loin de treize ans, de celui-là. Une lubie de ma mère, je te raconterai à l’occas’. Mais faut dire que mes doigts sont assez longs et donc plus adaptés à un gros instrument.  Ceci explique cela. Mais pour conclure, je dirais que je me démerde plutôt bien. Je te montrerai ma maîtrise demain, si tu veux. Y’a un bar avec un piano, au centre-ville. Le bar Encore une tournée, tu connais ? On pourrait y aller, c’est très accueillant comme endroit. Et y’a de très bonnes blondes à s’enfiler. Sûrement moins bonnes que les Allemandes, mais elles sont pas mal quand même. Ça te dirait qu'on s'prenne un coup là-bas ? Je peux t’attendre devant le dortoir et t’y guider tranquillement, par la suite. On se dit vers 18h ? Je serai l’mec en costard (encore une névrose de ma génitrice, détends-toi), avec l’air un peu abruti et une cigarette entre les lèvres.

Et pour ce qui est de ma chambre, puisque ça a l’air de t’intéresser, elle a un numéro pair. J’te dirai rien d’autre, je te laisserai chercher et prendre les choses en main. Quant à tes autres questions, la réponse est ‘non’ partout. Pas d’animal, pas de voyages autre que sur la mer, pas de casier judiciaire non plus (mais pas sûr pour celui-là, en fait).

Et faudra pas te sentir timide pour notre ‘introduction’ dans la vie réelle. Au pire t’inquiètes pas, je saurais te mettre à l’aise.  Et tu verras, j’uis sûr que ça passera bien entre nous deux.

Donc on se voit demain à 18heures, devant le dortoir B ?
J’ai hâte de te rencontrer. ;)

Bonne soirée/nuit.
Arthur.


Curry a écrit:
Pas l'choix de cacher, c'est trop gros:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageRe: Boîte de réception e-mail - messages - posté le

Revenir en haut Aller en bas

Boîte de réception e-mail - messages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Rayen :: 
Gestion des personnages
 :: Attends, j'ai un SMS !
-
|| Partenaires ||