AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

A part ça tout est normal..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Hiro Magoichi
Professeur de Français
Masculin Messages : 113
Date de naissance : 10/08/1988
Date d'inscription : 10/09/2013
Âge : 29
Job : Prof de français
Côté coeur : Avis aux amatrices
Personnage en trois mots : Dragueur, susceptible et euh... dragueur ?

Carte d'identité
Année scolaire: /Prof de Français/
Dortoir & numéro de chambre: Appartement au centre-ville
Colocataires: /Solitude/
avatar
MessageA part ça tout est normal..- posté le Sam 18 Oct - 16:24

Hiro était assis sur son bureau, malgré les regards agacés de certains élèves. Il essayait de faire son cours de la façon la plus naturelle possible, mais le regard insistant d'une de ses élèves le dérangeait. Elle le fixait comme si elle s'attendait à ce qu'il fasse quelque chose, ou à ce qu'il soit mal à l'aise, ou quelque chose comme ça. C'était vraiment désagréable. Elle voulait quoi, au juste ? Perturber son cours.

Il réussit tout de même à finir son cours normalement et retint un soupir de soulagement quand la sonnerie retentit. Bon, techniquement c'étaient plutôt les élèves qui étaient content de finir les cours, mais cette fille le perturbait vraiment. Elle sortit en même temps que lui, et il eut la désagréable impression qu'elle le fixait encore quand il s'éloigna. Flippante...

Il profita de sa pause pour passer à son bureau pour la première fois de la journée. A peine avait-il ouvert la porte qu'il vit quelque chose par terre. Une lettre, semble-t-il. Il fronça les sourcils et la ramassa avant de s'asseoir sur une table pour la lire.

Bon. C'était... original. C'était la première fois (hors du lycée) qu'il recevait une lettre d'amour. Et c'était la première fois toute période confondue qu'elle était signée par un garçon. Il avait cru pendant un moment qu'il s'agissait de cette fille qui n'avait cessé de le fixer, mais le nom n'était pas sur sa liste d'élèves, alors il avait cherché un peu partout dans les fichiers administratifs. Et il voulait le voir en Centre-ville.

Hiro hésita un long moment avant de sortir. Qu'est-ce qu'il pouvait dire au juste ? La vérité, pour commencer. Il ne s'intéressait pas aux hommes. Et même s'il n'aimait pas trop briser le coeur des gens, il ne voyait pas trop comment dire ça autrement. Il pouvait aussi rester là mais ça aurait sûrement le même effet, de toute façon. Alors il sortit.

La lettre lui donnait rendez-vous dans un café très peu fréquenté, limite vide. C'est seulement quand il se fut assis qu'il songea que c'était peut-être une blague. Une blague d'un adolescent qui trouvait ça drôle de mettre son prof mal à l'aise. Tout était possible, après tout.
Il resta quand même et commanda un café. Tant qu'à être là...

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

[Présentation]
::::
[Relations et Rp]
::::
[Paroles]
::::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageRe: A part ça tout est normal..- posté le Ven 24 Oct - 4:58


Après les cours, je suis censé rejoindre quelqu’un, mais ça m’est complètement sorti de l’esprit lorsque la dernière sonnerie de la journée a retentit. Je ne me souviens même plus pourquoi je devais le rejoindre, ni même de qui il s’agissait. Alors, comme souvent une fois ma journée de cours terminée, je rejoins ma chambre afin de me débarrasser de mes affaires et troquer mes habits simplistes contre des vêtements plus confortables et plus adaptés à une petite sortie en ville. Une demi-heure plus tard, je suis au centre-ville, à écouter et acheter des albums dans un magasin de CD.

Je ne suis interrompu que par la sonnerie de mon téléphone. Sans regarder le numéro – comme toujours -, je réponds pour tomber sur une fille que je ne vois que trois fois par semaine – et encore, ce n’est pas comme si je faisais vraiment attention aux autres. J’ai accepté d’échanger nos coordonnées parce que je n’avais aucune raison de refuser. A ce moment-là, je n’avais pas fait attention au regard qu’elle posait sur moi, et puis peu m’importe que je sois apprécié ou non. Être tranquille dans mon coin, c’est tout ce que je demande. Apparemment, c’est demander la lune.

Elle me rappelle mon « rendez-vous ». Ah, ouais. Mais comment sait-elle que je le loupe ? Vu l’affaire en question, ça ne m’étonnerait pas qu’elle surveille l’avancée de la situation – et je n’aide pas vraiment pour l’instant. Une fois raccroché, je soupire longuement avant de sortir du magasin pour me mettre en route. Je sais bien que je m’embarque dans une histoire folle et où je n’ai aucun droit d’y mettre mon nez, mais on me l’a demandé. Aider quelqu’un dans le besoin ne va pas me tuer. J’essaie de me convaincre que ce n’est que pour cette fois.

Me voilà à l’entrée du café en question. Maintenant que je vois l’homme auquel je dois causer, je doute. Fortement. Qu’est-ce que je viens faire ici, sérieusement ? Et lui, pourquoi avoir accepté de me rencontrer ? Oh, je sens qu’une migraine pointe le bout de son nez… Ne pas la laisser prendre du terrain : j’entre afin de chasser toute hésitation. Me collant un air blasé sur la face – ce qui, je dois l’avouer, ne change pas de l’habitude -, j’ignore la  pauvre serveuse venue à ma rencontre, et viens directement m’installer face au bonhomme qui m’est plus qu’inconnu.

« Un thé glacé. » Commande-je à la serveuse qui m’a suivi, ne détachant pas mes yeux de lui sans pour autant oser lui adresser la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Hiro Magoichi
Professeur de Français
Masculin Messages : 113
Date de naissance : 10/08/1988
Date d'inscription : 10/09/2013
Âge : 29
Job : Prof de français
Côté coeur : Avis aux amatrices
Personnage en trois mots : Dragueur, susceptible et euh... dragueur ?

Carte d'identité
Année scolaire: /Prof de Français/
Dortoir & numéro de chambre: Appartement au centre-ville
Colocataires: /Solitude/
avatar
MessageRe: A part ça tout est normal..- posté le Dim 30 Nov - 18:12

Bon, et maintenant ? Il était là, devant son café, à attendre en se demandant si ce n'était pas juste un canular. D'un autre côté, il ne connaissait pas l'élève en question. Pourquoi faire une blague à un prof qui n'est pas le sien ? Il faisait tourner sa cuillère dans sa tasse sans songer un instant à boire, et il lui fallut un moment pour réaliser que quelqu'un s'était assis en face de lui. En fait il ne s'en rendit compte qu'en entendant une voix commander un thé glacé. Alors il releva les yeux.

C'était confirmé : il ne connaissait absolument pas cette personne. Ca risquait d'être un peu plus compliqué qu'il l'imaginait, en fait. Il n'avait pas vraiment l'habitude de rejeter quelqu'un, pour ne pas dire qu'il ne l'avait jamais fait, et il ne savait pas par où commencer. Finalement, il poussa un soupir. Autant y aller franchement, non ?

-Bon, écoute...

Allez, ça ne devait pas être si difficile, si ? Si. Mais bon, il n'avait pas le choix.

-J'ai vu... ta lettre. Je ne sais pas trop comment dire ça mais... bon disons que d'une, tu es un élève.

Comme si ça l'avait dérangé jusque là.

-Et puis je ne suis pas intéressé par les hommes donc.... donc voilà.

Bravo, le grand Hiro Magoichi qui ne trouvait pas ses mots, c'était d'un ironique. Il serait bien parti comme ça, sans plus de dialogue, mais il avait commandé un café. Alors il baissa les yeux sur sa tasse et décida de boire, pour l'instant. Ca lui épargnerait de voir sa réaction.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

[Présentation]
::::
[Relations et Rp]
::::
[Paroles]
::::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageRe: A part ça tout est normal..- posté le Lun 1 Déc - 20:49

Cela ne fait que quelques secondes que je me suis assis face à lui, mais je ressens déjà l’envie de repartir, en catimini s’il le faut. Une situation pareille est vraiment embarrassante – tout du moins, pour le commun des mortels. Personnellement, je trouve ça d’un ennui profond qui te donne envie de te mettre une corde autour du cou. Franchement, quelle mouche m’a piqué d’accepter la proposition de cette folle ? Je me le demande très sérieusement, là.

« Bon, écoute… J'ai vu... ta lettre. Je ne sais pas trop comment dire ça mais... bon disons que d'une, tu es un élève. »

Ah, oui, c’était pour ça. D’après ma très bonne amie – hum hum -, ce très cher professeur s’en prenait aux élèves. Enfin, aux élèves de sexe féminin, ce qu’il ne manque pas de me dire : « Et puis je ne suis pas intéressé par les hommes donc.... donc voilà. » Et je suis donc chargé de lui tirer les vers du nez, lui faire avouer que toucher à une étudiante ne le gêne absolument pas. Si ça se trouve, cette folle m’a menti ouvertement, mais je n’ai qu’un seul moyen de le savoir.

« Comment pouvez-vous savoir si vous n’êtes pas intéressé ? Avez-vous déjà essayé, Hiro-san ? »

Je viens tout juste de me souvenir de son nom. La folle du nom de Mika me l’avait dit, tout en me conseillant d’utiliser son prénom pour « briser la glace », faire un semblant d’approche, combler la distance. Bref. Il va plutôt m’être difficile de mentir, alors j’opte plutôt pour ne dire qu’une vérité éloignée… J’omets le plus important, ne pas lui répondre quant à son refus – après tout, ce n’est pas comme si j’avais vraiment voulu sortir avec lui. Même si je dois avouer qu’il n’est pas ingrat du tout.

Mon thé glacé arrive, et même pour boire, je ne détache pas mon regard de sa personne, gardant toujours le même air accroché au minois. Je dois avoir l’air insistant, le mettre mal-à-l’aise. Peut-être l’énerver ? C’est toujours plus facile d’arracher des aveux lorsque la personne ne se contrôle plus. Ça sort tout seul, et quand on le remarque, il est trop tard. La perspective de le manipuler comme un pantin me donne envie de sourire, mais je m’en abstiens. Il vient de me repousser, ne l’oublions pas.

« Qui sait ce qu'il peut se passer, si vous me laissez une chance.. »
Revenir en haut Aller en bas
Hiro Magoichi
Professeur de Français
Masculin Messages : 113
Date de naissance : 10/08/1988
Date d'inscription : 10/09/2013
Âge : 29
Job : Prof de français
Côté coeur : Avis aux amatrices
Personnage en trois mots : Dragueur, susceptible et euh... dragueur ?

Carte d'identité
Année scolaire: /Prof de Français/
Dortoir & numéro de chambre: Appartement au centre-ville
Colocataires: /Solitude/
avatar
MessageRe: A part ça tout est normal..- posté le Ven 5 Déc - 7:27

« Comment pouvez-vous savoir si vous n’êtes pas intéressé ? Avez-vous déjà essayé, Hiro-san ? »

Hiro tiqua autant au vouvoiement qu'au fait qu'il utilisait son prénom. Un peu paradoxal, mais la plupart des gens de son entourage, et surtout ses élèves, l'appelaient par son nom de famille tout en le tutoyant. Et il avait fait totalement l'inverse. Bon et accessoirement, il lui avait sorti la réponse typique à sa phrase. Non, il n'avait jamais essayé - ce qui, pour quelqu'un qui veut toujours de nouvelles expériences, était presque surprenant. Mais il n'était pas obligé de le savoir et ça ne le concernait pas.... ok, peut-être un peu, vu qu'il n'avait pas l'air de se satisfaire d'un non.
Répondre, peut-être. Ce serait une bonne idée.

- Qui sait. Mais ça ne change rien.

Il avait envie de finir son café et de s'en aller rapidement. Il n'aimait pas ce genre de situation presque inversée. D'habitude, celui qui insistait pour séduire quelqu'un, c'était plutôt lui, et refuser des avances de faisait pas partie de ses quelques - rares - habitudes.
Bon et son regard le mettait mal à l'aise. Est-ce qu'il faisait le même genre de regard quand il draguait une fille ? Hm... Non, ou en tout cas il n'en avait pas l'impression. Et il l'espérait parce que cette façon qu'il avait de le fixer était... dérangeante.

« Qui sait ce qu'il peut se passer, si vous me laissez une chance.. »

Hiro ravala son soupir au dernier moment. Bah, il venait de le rejeter, il pouvait au moins avoir l'air un peu moins blasé. Un peu.

-Désolé, mais je ne sors pas avec les élèves, de toute façon.

Ca, c'était un mensonge. M'enfin il n'avait aucun moyen de le savoir, donc ça ne coûtait rien. Au pire, ça adoucirait un peu la chose. Tant qu'il arrêtait d'insister, c'était toujours ça.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

[Présentation]
::::
[Relations et Rp]
::::
[Paroles]
::::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageRe: A part ça tout est normal..- posté le Mar 9 Déc - 4:52

Je pense avoir réussi à le mettre suffisamment mal-à-l’aise. Mais qu’est-ce qui l’a rendu ainsi, exactement ? Mon regard froid et insistant ? Mes paroles légèrement déplacées ? La situation en elle-même ? Probablement un peu de chaque. Le souci, c’est qu’il risque de se méfier si j’insiste davantage. Une autre approche serait sûrement plus efficace, dans ce cas-là. Maintenant, le truc, c’est de trouver laquelle adopter, puis me lancer.

Je n’aime pas spécialement avoir à réfléchir pour ce genre de chose. Manipuler un bonhomme pour lui faire avouer ses penchants ? Oui, l’idée en elle-même a du charme, et a de quoi amuser pour un certain moment. Sauf qu’au lieu d’être en train de siroter mon thé glacé comme si de rien était en face de cet inconnu, j’aurais préféré boire le thé de ma mère, en discutant de tout et de rien avec elle. Je ne suis pas vraiment du genre… sentimental, mais la famille, pour moi, c’est sacré.

« Désolé, mais je ne sors pas avec les élèves, de toute façon. »

Aie. Voilà ce que je craignais. Un léger soupir de dépit meurt entre mes lèvres qui se posent ensuite sur le bord de mon verre pour récolter quelques gouttes du nectar un peu froid pour la saison. Ce soupir ne me trahira pas, pour la simple et bonne raison qu’il peut être interprété par rapport à la situation actuelle : je suis simplement déçu de ne pas pouvoir obtenir ce que je désire. Dans le cas présent, ce que « je désire » est ce Hiro. Comme si j’étais du genre à m’embêter avec ce type d’embrouille digne d’un shôjo…

« Aurais-je eu une chance, si j’étais gradué* ? »

Le tout, à présent, c’était de bien lui faire comprendre que je le voulais. Un peu compliqué d’insuffler des émotions qu’on ne ressent pas dans un regard habituellement glacial. Réchauffons donc tout ça… Braqué ses pensées sur une chose qui me fait voir des étoiles. Qui m’émoustille, assez pour que mes yeux reflètent un certain désir. Le problème, c’est que maintenant, je vais lui donner l’impression de vouloir le dévorer sur place. Bah, ce n’est pas si éloigné du plan initial…

« Ou, si j’avais simplement été une fille ? »

Ouh, l’attaque frontale !


*Gradué : Je n’sais pas du tout si ça se dit en français, j’espère que tu comprendras ce que j’ai voulu dire par là xD
Revenir en haut Aller en bas
Hiro Magoichi
Professeur de Français
Masculin Messages : 113
Date de naissance : 10/08/1988
Date d'inscription : 10/09/2013
Âge : 29
Job : Prof de français
Côté coeur : Avis aux amatrices
Personnage en trois mots : Dragueur, susceptible et euh... dragueur ?

Carte d'identité
Année scolaire: /Prof de Français/
Dortoir & numéro de chambre: Appartement au centre-ville
Colocataires: /Solitude/
avatar
MessageRe: A part ça tout est normal..- posté le Lun 22 Déc - 0:38

Ce café était interminable. Il ne s'était pas passé cinq minutes mais il avait l'impression d'être là depuis bien trop longtemps pour son propre bien, ce qui était sans doute vrai. La situation ne lui plaisait pas. En temps normal, quand une situation ne lui plaisait pas, il la fuyait aussitôt. Pas étonnant donc que le fait d'être resté lui donne l'impression que le temps s'étirait un peu trop.

« Aurais-je eu une chance, si j’étais gradué ? »

Ne pas soupirer. Ne pas s'énerver non plus. Bon, il insistait, est-ce que c'était si étonnant ? Non, mais c'était désagréable. Il prit le temps de boire une gorgée de café avant de répondre. Répondre quoi, d'abord ? "Non", ça restait un peu brutal, et presque trop direct pour lui.
Ca commençait à lui prendre la tête sérieusement, cette histoire !

« Ou, si j’avais simplement été une fille ? »

Hiro croisa son regard au même moment et manqua de s'étouffer avec son café. Il avait une façon... encore plus dérangeante qu'avant de le regarder - et qui ressemblait sans doute beaucoup plus à son propre regard quand il s'amusait à séduire une fille. Bon, entre ça et sa question, il lui fallut quelques secondes pour reprendre une constance.
Il avait visé juste. M'enfin ce n'était peut-être pas une bonne idée de répondre à l'affirmative à ce genre de question, si ?

-Tu n'es ni l'un ni l'autre, dans tous les cas, alors pourquoi te prendre la tête avec ça ?

C'était un oui ou un non, ça, au juste ? Disons que c'était libre à l'interprétation, mais ça sous-entendait quand même que sa réponse ne changeait pas dans la situation actuelle. Et puis c'était vrai, après tout. Pourquoi se prendre la tête avec des questions de ce genre alors qu'il ne pouvait rien y changer ? Bon, ok, il pouvait passer son diplôme mais devenir une fille était disons... plus compliqué. Et pas forcément productif.

La prochaine fois, il commanderait un plus petit café.


[Apparemment "gradué" dans ce sens existe en Belgique et au Canada, mais plus en France (mais j'ai saisi l'idée quand même) *minute culture*. Et désolée pour le retard ^^']

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

[Présentation]
::::
[Relations et Rp]
::::
[Paroles]
::::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageRe: A part ça tout est normal..- posté le

Revenir en haut Aller en bas

A part ça tout est normal..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Rayen :: 
Kōchi
 :: Centre-ville.
-
|| Partenaires ||