AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Sauvegarde corrompue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Oliade Karemi
Club d'Informatique
Féminin Messages : 53
Date de naissance : 19/02/1993
Date d'inscription : 23/08/2013
Âge : 24
Côté coeur : En maintenance
Personnage en trois mots : Geek pseudo suicidaire

Carte d'identité
Année scolaire: 3ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir A - Chambre n°07
Colocataires: Park Ah Reum, Chester Harrow
avatar
MessageSauvegarde corrompue- posté le Mar 25 Nov - 21:50

T'es dans de beaux draps ma belle. Oliade poussa un soupir et se tourna dans son lit. Elle avait couché avec un prof _ non, pire que ça : elle sortait avec un prof.Bon, vu le personnage, ça ne durerait sûrement pas longtemps. Quelques semaines, peut-être quelques mois s'il ne se lassait pas trop vite. Mais quand même, elle était intimement persuadée que c'était une très; très mauvaise idée.

Hiro Magoichi. Elle n'aurait jamais dû rencontrer cet homme. C'était dangereux pour elle _ pour lui, aussi, mais il avait l'air de s'en foutre. Bien sûr, personne ne devait savoir. Que dirait-on, ensuite ? Sur elle, su lui, sur eux ? Si ça s'apprenait, elle ne pourrait pas endurer le regard des autres.
Pas cette fois.
Elle savait parfaitement qu'elle aurait dû dire non. Qu'elle aurait dû le repousser quand il l'avait embrassée et quand il.... Oui, elle aurait dû. Elle savait qu'il n'aurait pas trop insisté. Mais elle n'avait pas pu. Il exerçait sur elle une une attirance implacable. Et, hors cadre scolaire, la différence d'âge n'était pas énorme. En vérité, elle n'avait pas voulu résister. Et là, tout de suite, elle se demandait si elle n'avait pas fait une erreur monumentale. Peut-être qu'elle pouvait juste rompre avant que ça n'aille trop loin ?

L'évidence s'imposa d'elle-même : elle n'arriverait pas à dormir. Et elle détestait tourner et se retourner dans son lit en faisant un bruit pas possible avec ses couvertures. Alors elle se leva et, d'appui en appui, elle atteignit la porte de sa chambre. Elle n'avait pas le droit d sortir la nuit. Tant pis, elle n'était plus à ça près. Ca l'aiderait presque à résoudre ses problèmes d'être expulsée de Rayen, mais ils semblaient vouloir la garder.

Enfin bon. Comme elle n'avait pas envie d'errer dans les couloirs jusqu'à tomber sur un surveillant, elle quitta le pensionnat... et regretta aussitôt de ne pas avoir pris de veste. Elle se frictionna les bras et passa par-dessus la grille pour aller faire un tour en ville. Elle ne savait pas vraiment quoi faire, mais elle improviserait. En attendant, elle errait sans but à travers les rues.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

  Présentation Relations et Rps Mail
image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rihei Matsudate
Club d'Arts Martiaux
Masculin Messages : 30
Date de naissance : 26/02/1996
Date d'inscription : 12/01/2014
Âge : 21
Job : *Recherche en cours*
Côté coeur : Faut regarder loin en arrière pour ça.

Carte d'identité
Année scolaire: 3ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir B - Chambre n°01
Colocataires: Jolene Evans, Harry Lorcane, Kris Reischesberger
avatar
MessageRe: Sauvegarde corrompue- posté le Sam 29 Nov - 0:32

Rihei masse ses côtes d'une main. Son altercation avec Hanbei Mori quelques semaines plus tôt lui a laissé pas mal de bleus sur les flancs et une légère douleur persistante _ pas de quoi en faire un drame ou faire un tour à l'infirmerie. En fait, il n'a surtout pas envie de devoir expliquer ça à l'infirmière. Ca risque de leur attirer des problèmes à tous les deux et il n'a pas besoin de ça. La douleur passera, il a l'habitude.

En tout cas, il commence à être tard et il est temps de sortir avant que le pensionnat ne ferme ses portes et que les surveillants commencent leurs rondes. Rihei enfile un jean, un tee-shirt et une veste noire et se glisse hors des douches. Normalement, il est censé rejoindre sa chambre, son dortoir. Sauf qu'il déteste les dortoirs et qu'il préfère trouver un autre endroit où dormir. Dans le pire des cas, il s'allongera sur la plage. Il l'a déjà fait une ou deux et il faut juste qu'il s'assure de partir avant que les gens n'arrivent. C'est déjà assez stressant de dormir dans un lieu public, sans qu'n plus il soit bondé _ déjà les 3 autres personnes dans une chambre c'était trop pour lui. Il n'aimait pas vraiment... pas du tout les grands espaces.

Mais il a le temps. Il n'est que 20h et il n'a pas sommeil. Tous les élèves doivent être en train de lire, de jouer ou de travailler. Il en profite pour se promener un peu dans les petites rues de la ville, loin des avenues fréquentées. De toute façon, il n'a rien à craindre.

La soirée passe vite, les grandes rues se vident _ un soulagement pour lui. Les gens rentrent chez eux ou vont à des fêtes. Quelques personnes traînent encore en ville et Rihei les observe du coin de l'oeil. Puis il se fige. Se frotte les yeux. Est-ce qu'il a rêvé ? Mais non, elle est toujours là lorsqu'il regarde autour de lui. Oliade. La copine d'Aru. Celle qu'il s'est toujours efforcé de protéger. Elle est là, à quelques pas, si proche. C'est l'occasion ou jamais. Il s'approche.

"Oliade, c'est toi ?"

Et il prie pour qu'elle ne l'ai pas oublié.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

#663333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliade Karemi
Club d'Informatique
Féminin Messages : 53
Date de naissance : 19/02/1993
Date d'inscription : 23/08/2013
Âge : 24
Côté coeur : En maintenance
Personnage en trois mots : Geek pseudo suicidaire

Carte d'identité
Année scolaire: 3ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir A - Chambre n°07
Colocataires: Park Ah Reum, Chester Harrow
avatar
MessageRe: Sauvegarde corrompue- posté le Sam 29 Nov - 2:01

Oliade flânait tranquillement, observant les passants en s'efforçant de ne surtout pas penser à Hiro. Elle était sortie pour se changer les idées, même si elle n'avait rien à faire et qu'elle n'était pas sûre de tenir très longtemps sur ses jambes. Mais même quelques minutes, c'était toujours ça de pris.

Elle mit un moment avant de réaliser qu'on s'adressait à elle et se tourna vers celui qui lui parlait. « Euh... oui. » dit-elle tout en s'efforçant de savoir qui il était. Elle le connaissait _ c'était forcé, s'il connaissait son nom _ mais elle n'arrivait pas à savoir d'où. Son visage ne lui disait rien du tout. Etait-ce si vieux ou est-ce qu'elle était juste nulle côté mémoire visuelle ?

Comme elle ne voulait pas le vexer, elle réfléchit en quatrième vitesse. Il n'avait pas l'air moqueur, donc ce n'était ni en primaire, ni avant le lycée. Ce n'était pas un ami de Shin _ elle leur vouait une haine viscérale depuis qu'elle savait qu'ils étaient au courant de son infidélité depuis le début, et elle ne détestait pas ce gars-là. Il ne faisait pas partie de sa bande de voleurs _ ils étaient tous en prison. Pourtant...

Oui ! C'était un ami de Aru ! Un de ceux qui ignoraient leurs activités nocturne. Son nom c'était... « Rihei ? ». Oui, c'était quelque chose comme ça. A bien y réfléchir, seuls les amis de Aru l'appelaient par son prénom, donc il devait en faire partie. Par contre, elle n'arrivait pas à se souvenir de son nom de famille, ni de grand chose d'autre. C'était tout de même un début. « Tu es à Rayen ? » demanda-t-elle. Si elle pouvait avoir un contact humain autre que son envoûtant prof d'informatique, autant en profiter.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

  Présentation Relations et Rps Mail
image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rihei Matsudate
Club d'Arts Martiaux
Masculin Messages : 30
Date de naissance : 26/02/1996
Date d'inscription : 12/01/2014
Âge : 21
Job : *Recherche en cours*
Côté coeur : Faut regarder loin en arrière pour ça.

Carte d'identité
Année scolaire: 3ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir B - Chambre n°01
Colocataires: Jolene Evans, Harry Lorcane, Kris Reischesberger
avatar
MessageRe: Sauvegarde corrompue- posté le Ven 5 Déc - 23:11

Oui, bien sûr, ça ne peut être qu'elle. Il l'aurait reconnue entre mille. Entendre le son de sa voix lui fait manquer quelques battements de coeur mais peu importe. Dire qu'il pensait qu'il ne la reverrait jamais, après l'arrestation d'Aru et sa bande. Il avait du mal à y croire. Il est tellement heureux qu'il ne remarque pas tout de suite qu'elle ne dit plus rien. Mais dès qu'il en prend conscience, sa joie retombe.

Elle ne se souvient pas de lui.
Elle ne serait pas la première, bien sûr, il passe volontairement inaperçu la plupart du temps, mais il espérait qu'elle ne l'oublierait pas. même si à côté d'Aru, il fait pâle figure. Même si il est presque le seul qu'elle n'ait pas côtoyé jour et nuit pendant cette période. Et alors qu'il s'apprête à reprendre l parole pour se présenter, elle se souvient. Et il sourit légèrement. Peut-être qu'il n'est pas si insignifiant que ça, en fin de compte.

"Ouais, je suis à Rayen. Toi aussi ?"

Ils sont dans la même école et il ne l'a jamais remarquée ? Jamais croisée ? Il a du mal à l'admettre. Ils étaient si proches, pendant tout ce temps, et il n'en a rien su. C'est frustrant. Si ça se trouve, il arrive un peu trop tard, elle vient de se trouver un copain et il a manqué sa chance de peu.
Ca serait vraiment pas de bol.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

#663333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliade Karemi
Club d'Informatique
Féminin Messages : 53
Date de naissance : 19/02/1993
Date d'inscription : 23/08/2013
Âge : 24
Côté coeur : En maintenance
Personnage en trois mots : Geek pseudo suicidaire

Carte d'identité
Année scolaire: 3ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir A - Chambre n°07
Colocataires: Park Ah Reum, Chester Harrow
avatar
MessageRe: Sauvegarde corrompue- posté le Lun 22 Déc - 1:50

Quand elle le vit sourire, Oliade se dit qu'elle avait bien fait de creuser sa mémoire. Il avait l'air particulièrement heureux qu'elle se souvienne de lui. Peut-être que, comme elle, il avait erré dans une solitude pesante et que ça lui faisait plaisir de retrouver une ancienne amie. Ils n'avaient pas été particulièrement proche _ du moins pas dans son souvenir _ mais elle aussi n'était pas malheureuse de retrouver ce qui s'était le plus rapproché d'un ami dans sa vie.
L'un des seuls qui ne s'étaient pas servis d'elle.

D'un signe de tête, elle l'invita à s'asseoir sur un banc non loin. Elle ne tenait pas à rester debout plus longtemps que nécessaire, d'autant qu'elle sentait ses jambes faiblir et qu'elle préférait rester en forme pour pouvoir rentrer à Rayen. Elle attendit d'être assise pour lui répondre. « Oui, j'y suis depuis un certain temps. Depuis que Yuri s'est évadé de prison... » Un très mauvais souvenir, même s'il était de retour en cellule depuis. « J'ai l'impression que toute cette histoire remonte à des siècles. Aru, toute sa bande, ses activités.» Elle soupira. C'était à cause de ce genre de choses qu'elle se retrouvait encore au lycée à vingt ans. Elle qui détestait tant l'école... « Désolée pour le temps de réaction. C'est une période... un souvenir un peu douloureux à faire remonter. » Elle était devenue tellement différente à cause de cette histoire.

Mais ce n'était peut-être pas le genre de choses qu'il voulait entendre. Elle avait dit ça comme ça, parce qu'elle n'avait jamais parlé de tout ça à personne et que lui savait ce qu'elle avait vécu _ au moins un peu. Etait-il au courant qu'elle les avait aidés dans leurs crimes ? Elle n'osait pas lui poser la question. Elle avait trop peur de sa réaction, de son regard. Elle préféra changer de sujet. « Et à part être élève à Rayen, qu'est-ce que tu deviens ? » Elle trouvait presque ça étrange d'avoir une vraie conversation avec quelqu'un _ en chair et en os, du moins. Elle avait perdu l'habitude.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

  Présentation Relations et Rps Mail
image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rihei Matsudate
Club d'Arts Martiaux
Masculin Messages : 30
Date de naissance : 26/02/1996
Date d'inscription : 12/01/2014
Âge : 21
Job : *Recherche en cours*
Côté coeur : Faut regarder loin en arrière pour ça.

Carte d'identité
Année scolaire: 3ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir B - Chambre n°01
Colocataires: Jolene Evans, Harry Lorcane, Kris Reischesberger
avatar
MessageRe: Sauvegarde corrompue- posté le Mar 30 Déc - 18:07

Il n'arrive toujours pas à y croire. Il l'a retrouvée, et il parle avec elle sans qu'elle ne soit avec quelqu'un d'autre et qu'il ne soit qu'un personnage secondaire de la conversation. C'est presque trop beau pour être vrai. Sauf que c'est vrai. Il est assis à côté d'elle, ils sont seuls et ils discutent comme de vieux amis qui se retrouvent. Il n'en revient pas.

Mais il prend conscience qu'elle a été vraiment blessée par toute cette histoire. Rien qu'à écouter sa voix et la façon dont elle en parle. Aru s'est servi d'elle, et il suppose que Yuri, en s'évadant de prison, a dû lui faire du mal... sinon pourquoi ses parents l'auraient-ils envoyée en pension ? Il sent monter en lui une haine violente. Qu'on ose encore la blesser, et il se ferai un plaisir de la sauver... ou de la venger. Mais il comprend mieux, du coup, pourquoi elle avait eu du mal à se rappeler de lui. Elle ne l'a vraiment "connu" que pendant cette période et si c'est si dur à faire remonter, pas étonnant qu'il se soit effacé avec le reste.
Mais elle se souvient de lui, donc c'est une très, très bonne nouvelle.

A part être élève à Rayen, pas grand chose. Il s'est battu pendant un cours de sport, ce qui n'est pas vraiment le genre de chose à raconter avec nonchalance à quelqu'un, surtout elle. Et il rêve d'elle, mais ça n'est pas nouveau. Et mieux vaut éviter de lui dire, aussi.

"Pas grand chose. J'essaye de ne pas trop me noyer sous le travail. Et toi ?"

Bon, il n'ose pas lui demander mais ce qu'il veut savoir, avant tout, c'est si elle a trouvé quelqu'un. Il n'ose pas espérer, et c'est sans doute plutôt méchant e sa part, mais il a presque envie que l'histoire avec Aru l'ait suffisamment marquée pour qu'elle n'ait pas voulu retenter l'expérience. Comme ça il pourra s'évertuer à briser sa carapace et à lui redonner confiance, ce qui le tente bien, à vrai dire.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

#663333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliade Karemi
Club d'Informatique
Féminin Messages : 53
Date de naissance : 19/02/1993
Date d'inscription : 23/08/2013
Âge : 24
Côté coeur : En maintenance
Personnage en trois mots : Geek pseudo suicidaire

Carte d'identité
Année scolaire: 3ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir A - Chambre n°07
Colocataires: Park Ah Reum, Chester Harrow
avatar
MessageRe: Sauvegarde corrompue- posté le Ven 2 Jan - 4:19

Il commençait à faire un peu froid, dehors, mais Oliade préféra l'ignorer. Elle était contente d'avoir trouvé quelqu'un avec qui elle pouvait plus ou moins parler sans avoir peur qu'il connaisse quelque chose sur elle _ que ce soit vrai ou faux _ et qu'il la juge. Forcément, il connaissait son historie avec Aru, mais il n'avait pas l'air d'être au courant qu'elle avait "travaillé" avec eux. Ou alors il le cachait bien, ou bien il s'en fichait. Tout un tas de trucs qui, de toute manière, revenaient au même : elle se sentait plus ou moins en confiance. Ce qui était suffisamment rare pour être souligné.

Se noyer sous le travail.. Ca lui fit penser : savait-il qu'elle était encore au lycée à vingt ans, ou bien est-ce qu'il croyait qu'ils avaient le même âge ? Comment aurait-il réagi si elle lui avait dit qu'elle avait déjà redoublé quoi... deux, trois fois ? Elle ne savait même plus. mais elle ne lui dirait pas, parce qu'elle préférait quand même qu'il reste sur les idées qui faisaient qu'il était venu spontanément lui parler. « J'essaye d'avoir un diplôme, ce serait un bon début. Mais c'est bizarre... tu es en troisième année aussi, non ? Pourquoi est-ce qu'on ne s'est jamais vu, en cours ? » Ou plutôt pourquoi est-ce qu'il ne l'avait pas reconnue plus tôt parce que, dans son cas à elle, il était plutôt... disons invisible dans ses souvenirs avant aujourd'hui.
Même si c'était assez méchant dit comme ça.

Elle fut tentée de lui parler de Hiro. pendant environ 0.0003 secondes en fait vu qu'elle changea d'avis presque aussitôt. Non, mauvaise idée, enfin en tout cas dit comme ça. D'abord parce que si elle en parlait à la mauvaise personne Hiro risquait de se faire virer, et elle avec ce qui impliquait de refaire encore une foutue année de lycée. Et encore et toujours parce qu'elle avait peur de ce qu'il penserait.
Du coup elle ne savait pas quoi dire. Ils n'avaient jamais été très proches, donc elle ne savait pas grand chose sur lui et de quoi parler ? Elle ne voulait pas lui poser de question sur sa vie privée _ elle avait trop peur qu'il les lui retourne.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

  Présentation Relations et Rps Mail
image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rihei Matsudate
Club d'Arts Martiaux
Masculin Messages : 30
Date de naissance : 26/02/1996
Date d'inscription : 12/01/2014
Âge : 21
Job : *Recherche en cours*
Côté coeur : Faut regarder loin en arrière pour ça.

Carte d'identité
Année scolaire: 3ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir B - Chambre n°01
Colocataires: Jolene Evans, Harry Lorcane, Kris Reischesberger
avatar
MessageRe: Sauvegarde corrompue- posté le Mar 13 Jan - 21:34

Pourquoi ils ne se sont jamais vu en cours... C'est une bonne question, mais il ne saurait pas y répondre. Il en est toujours à se demander comment il a pu ne pas la voir, ne pas la remarquer, alors qu'elle hante ses rêves et ses pensées depuis... trop longtemps pour qu'il s'en souvienne. Il ne sèche pas beaucoup de cours, il aurait dû la repérer plus tôt. C'est totalement ridicule, pour deux personnes qui sont dans la même classe, de ne se revoir qu'une fois à l'extérieur de leur lycée. Cela dit, comme il est souvent en retard, il a tendance à manquer l'appel. Et il suffit qu'elle soit souvent absente pour que...
Pour qu'il ne l'ait pas vue.

-Je sais pas... Je suis toujours en retard, et pas super concentré en cours, alors c'est peut-être pour ça.

Surtout que les seuls cours où il a un contact quelconque avec ses camarades sont les cours de sport, et qu'elle n'y participe pas. Il est même persuadé qu'elle ne fait pas l'effort de venir pour faire son "travail de dispensée", à savoir s'occuper de tout ce qui n'est pas sportif. Comme beaucoup d'autres. Dans les cours autres que le sport, soit il écoute, soit il fait autre chose, mais globalement jamais rien qui implique de regarder ailleurs que dans son environnement direct. Donc elle doit être assise loin de lui. Ou peut-être que l'idée ne lui est tellement jamais venue à l'esprit qu'il l'a vue sans la reconnaître et sans faire le lien.

Il reste silencieux un moment. Il ne sait pas quoi dire, quoi faire... Il veut lui poser la question qui lui brûle les lèvres mais c'est tellement... indiscret qu'il n'ose pas. Il éprouve un mal fou à s'adapter à sa présence, à changer son comportement... C'est... déconcertant. Il a envie de tout savoir sur elle, ses passions, ses amis... et de savoir s'il a une chance, même minime. Mais il ne peut pas lui poser une question personnelle... pas comme ça.

-Ça t'arrive souvent de sortir la nuit, comme ça ? Enfin je veux dire...

Il veut dire quoi, exactement ? Il n'arrive pas à s'enlever de la tête qu'il est peut-être arrivé trop tard. Elle allait peut-être retrouver son copain et il l'a interrompue, et c'est pour ça qu'elle ne lui parle pas vraiment ? Non, elle a toujours été plutôt silencieuse mais...
Il veut vraiment savoir. Il faut qu'il sache.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

#663333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliade Karemi
Club d'Informatique
Féminin Messages : 53
Date de naissance : 19/02/1993
Date d'inscription : 23/08/2013
Âge : 24
Côté coeur : En maintenance
Personnage en trois mots : Geek pseudo suicidaire

Carte d'identité
Année scolaire: 3ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir A - Chambre n°07
Colocataires: Park Ah Reum, Chester Harrow
avatar
MessageRe: Sauvegarde corrompue- posté le Sam 17 Jan - 17:15

En fait c'était plutôt idiot de lui poser cette question. Elle n'avait pas assisté à la moitié de ses cours depuis la rentrée, c'était à se demander pourquoi ils la gardaient. Ils avaient sûrement appelé ses parents, son retour à la maison risquait d'être mouvementé. Elle s'en voudrait presque, en fait. Ils avaient sacrifié beaucoup pour elle, mais rien à faire, elle était incapable d'être une bonne élève. L'école l'avait trop fait souffrir, elle avait trop peur d'y retourner. La plupart du temps, elle ne sortait jamais de sa chambre, sauf pour squatter la salle commune quand elle avait officiellement le droit de ne pas être en cours, ou pour manger.

Du coup le fait qu'il soit en retard ne changeait pas grand chose, vu qu'elle n'était quasiment jamais là, elle. Enfin ça l'empêchait peut-être d'entendre son nom à l'appel, mais est-ce qu'il se souvenait seulement de son nom avant de la croiser dans la rue ? Ils n'avaient jamais été très proches, il n'y avait aucune raison qu'il ait retenu ça. Ou qu'il y ait prêté attention.

« Non, d'habitude la nuit je suis dans m.. dans ma chambre ». Elle avait failli dire "dans mon lit", ce qui était totalement faux vu qu'elle faisait quasiment des nuits blanches. Enfin elle était plus souvent sur son ordi que dans son lit, en fait. Elle ne le lâchait que si elle réveillait un de ses colocs et qu'il lui lançait un regard noir pour lui dire d'éteindre son machin et de dormir. Ce qu'elle faisait, la plupart du temps.

Il avait l'air un peu... mal à l'aise. Est-ce qu'il regrettait de lui avoir posé cette question parce qu'il avait peur qu'elle la lui retourne ? Il traînait peut-être dans des trucs louches la nuit. L'idée la fit stresser. Elle n'avait aucune envie de se retrouver encore mêlée, de près ou de loin, à ce genre de choses. Alors elle posa la question quand même : « J'arrivais pas à dormir. Et toi, qu'est-ce que tu fais dehors ? » Bon il ne le lui dirait sûrement pas s'il faisait vraiment des trucs illégaux, mais elle s'imaginait capable de deviner s'il mentait.
Peut-être.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

  Présentation Relations et Rps Mail
image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rihei Matsudate
Club d'Arts Martiaux
Masculin Messages : 30
Date de naissance : 26/02/1996
Date d'inscription : 12/01/2014
Âge : 21
Job : *Recherche en cours*
Côté coeur : Faut regarder loin en arrière pour ça.

Carte d'identité
Année scolaire: 3ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir B - Chambre n°01
Colocataires: Jolene Evans, Harry Lorcane, Kris Reischesberger
avatar
MessageRe: Sauvegarde corrompue- posté le Lun 2 Mar - 5:05

Elle s'est interrompue dans sa phrase. Il devient parano, là. Qu'est-ce qu'elle allait dire ? Dans quoi ? Si ce n'est pas dans sa chambre ? Où traîne-elle la nuit, d'ordinaire ? Il secoue la tête pour se reprendre. Allons, elle s'est sûrement juste trompé dans sa formulation, rien de grave. Il faut vraiment qu'il apprenne à se contrôle face à elle, avant de faire une gaffe idiote.
Comme poser la question qui lui brûle les lèvres, par exemple.

En tout cas il est rassuré. Elle a juste dit qu'elle n'arrivait pas à dormir, ce qui veut dire qu'elle n'allait pas forcément retrouver quelqu'un. Elle est sans doute juste sortie pour faire une promenade nocturne. Avec ses jambes ? Peut-être qu'elle a appelé quelqu'un parce qu'elle n'arrivait pas à dormir et qu'elle allait le rejoindre avant qu'il ne l'interrompe. Non, décidément, il n'arrive pas à se sortir l'idée de la tête. Répondre à sa question au lieu de se tirer les cheveux pour rien, tiens, c'est une idée à creuser.

"Je n'aime pas les dortoirs, ça m'empêche de dormir... alors j'essaye de trouver un coin tranquille pas trop peuplé."

C'est bizarre, non ? Oui, elle doit le trouver vraiment bizarre. Un type qui sort de son pensionnat pour aller dormir dans la rue comme un sans-abri. Il trouve ça d'autant plus débile que ses parents habitent dans la ville. Il n'a juste jamais osé aller frapper chez lui pour expliquer qu'il ne peut pas dormir dans un dortoir, parce qu'il est persuadé qu'ils sont heureux de voir qu'il a réussi à surmonter sa phobie.
Ouais, tu parles.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

#663333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliade Karemi
Club d'Informatique
Féminin Messages : 53
Date de naissance : 19/02/1993
Date d'inscription : 23/08/2013
Âge : 24
Côté coeur : En maintenance
Personnage en trois mots : Geek pseudo suicidaire

Carte d'identité
Année scolaire: 3ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir A - Chambre n°07
Colocataires: Park Ah Reum, Chester Harrow
avatar
MessageRe: Sauvegarde corrompue- posté le Sam 7 Mar - 23:12

Il n'aimait pas les dortoirs ? C'était... Disons original. Mais elle n'avait aucun moyen de s'avoir s'il essayait de l'embobiner, et il avait l'air suffisamment sincère pour qu'elle décide de le croire. Et puis, franchement, qui irait inventer une histoire pareille ? Il y a mille fois plus crédible à inventer quand on veut cacher la raison d'une escapade nocturne, non ? Un simple "j'arrive pas à dormir", par exemple.
Dans son cas à elle, c'était la vérité mais bon, ça passait plus facilement comme mensonge. Même une sortie en boîte qu'i s'éternise est plus crédible qu'en mec qui décide d'aller dormir dehors pour ne pas mettre les pieds dans un dortoir.

« Tu sais, je trouve ça dommage qu'on ait pas eu beaucoup d'occasions de parler, tous les deux. » Elle soupira. Voilà qu'elle jouait dans le mélodrame, maintenant. Mais elle savait qu'elle n'allait pas tarder à se retrouver seule, et avoir un ami n'avait jamais fait de mal à personne, pas vrai ? Surtout que... « On est les deux seuls rescapés de la bande, après tout, les seuls à ne pas avoir baigné dans toutes ces histoires. » C'était un mensonge. Pourquoi ? Parce qu'elle n'assumait pas, d'abord, et parce qu'elle voulait voir s'il était au courant. S'il savait, il aurait bien une réaction, non ? Une grimace, quelque chose. Quelque chose qui dirait "je sais que tu y étais mêlée et que tu as juste eu de la chance".
Oui, un moyen de savoir s'il avait été mis au courant, ou si elle et la bande toujours en taule étaient les seuls à savoir.

Secrètement, elle espérait qu'il ne savait pas. Parce qu'elle aurait été incapable de regarder en face quelqu'un pour qui cette histoire n'était pas secrète. Elle n'en avait parlé à personne, et elle n'en parlerait jamais à personne, mais il y avait trois types de gens qui ne devaient en aucun cas savoir : ses parents, d'abord, parce qu'elle estimait les avoir assez déçu comme ça, Hiro ensuite, parce qu'il risquait de la juger ou de décider de mettre fin à leur pseudo relation plus tôt que prévu, et ses amis enfin, parce qu'ils étaient beaucoup trop rares. « Qu'est-ce que tu deviens, depuis ? C'était il y a pas mal de temps... » C'était comme ça qu'on faisait pour reprendre contact avec une ancienne connaissance, pas vrai ?

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

  Présentation Relations et Rps Mail
image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rihei Matsudate
Club d'Arts Martiaux
Masculin Messages : 30
Date de naissance : 26/02/1996
Date d'inscription : 12/01/2014
Âge : 21
Job : *Recherche en cours*
Côté coeur : Faut regarder loin en arrière pour ça.

Carte d'identité
Année scolaire: 3ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir B - Chambre n°01
Colocataires: Jolene Evans, Harry Lorcane, Kris Reischesberger
avatar
MessageRe: Sauvegarde corrompue- posté le Mer 6 Mai - 21:47

Elle trouve ça dommage ? Et lui alors ! Pour lui, le simple fait de ne pas pouvoir lui parler plus souvent et de la voir dans les bras de Aru, d'imaginer... ce qu'ils faisaient, a été une véritable torture pendant toutes ses années. Et il s'est senti assez coupable pour la satisfaction qu'il a ressenti lorsque Aru et sa bande se sont retrouvé en taule, ne laissant du groupe que lui... et elle. Pendant tout ce temps où il ne l'a pas vue, il s'est demandé si elle avait fait partie de leurs escapades nocturnes et là, elle répond à la question qui l'a hanté si longtemps. Non, dit-elle. Est-ce la vérité ? Il a envie de le croire. Il refuse d'imaginer que Aru ait pu avoir une telle influence sur elle, la manipuler à ce point, pour qu'elle rejoigne sa bande de criminels. Peut-être qu'elle ment. peut-être qu'il l'idéalise un peu trop. Mais même si elle ment, il espère devenir un jour assez proche d'elle pour qu'elle n'ait plus envie de lui mentir.

Ce qu'il devenait depuis ? Elle lui a déjà posé la question, et il a déjà répondu. Est-ce qu'elle est mal à l'aise ? C'est plutôt à lui de l'être. Il pensait à elle jour et nuit, tout en essayant de surmonter son agoraphobie et en essayant de se trouver une bande d'amis qui ne soient ni des petits caïds, ni des criminels en devenir. Pas évident vu que l'idée de dormir au pensionnat avait un peu influencé son adaptabilité.

-Tu as déjà posé cette question. Tu es sûre de ne pas avoir besoin de sommeil ?

Ok, il va peut-être passer pour un mec qui fait des reproches pour rien. Ou qui se moque d'elle. merde, il est vraiment pas doué pour parler avec tact.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

#663333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliade Karemi
Club d'Informatique
Féminin Messages : 53
Date de naissance : 19/02/1993
Date d'inscription : 23/08/2013
Âge : 24
Côté coeur : En maintenance
Personnage en trois mots : Geek pseudo suicidaire

Carte d'identité
Année scolaire: 3ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir A - Chambre n°07
Colocataires: Park Ah Reum, Chester Harrow
avatar
MessageRe: Sauvegarde corrompue- posté le Sam 9 Mai - 19:47

Elle avait déjà posé la question ? Vraiment ? Ouh la, elle devait franchement être tête en l'air aujourd'hui pour poser la même question dans une conversation de trente secondes, et sans s'en rendre compte. Elle n'était pas sûre que ce soit question d'avoir besoin de sommeil, ou d'avoir besoin de distraction. Ses pensées étaient trop centrée sur Hiro, et du coup la conversation tournait en rond. Super. « Ca va. Je suis juste un peu distraite, désolée... »

La vérité, c'était qu'elle avait envie de lui en parler. Parce qu'elle pressentait qu'il n'allait pas le raconter à tout le monde. Mais ça n'enlevait pas le fait qu'il risquait de la juger. Tout comme il risquait de la juger si elle lui expliquait à quel point elle était impliquée dans les petites affaires d'Aru et de sa bande. Tout comme il risquait de la juger si elle lui racontait quoi que ce soit. Elle soupira. « Disons que j'ai un peu de mal à me concentrer en ce moment. » Ca n'expliquait rien. Et elle n'était pas vraiment sûre de vouloir entrer dans les détails. Devait-elle lui dire qu'elle avait eu la mauvaise idée d'accepter de sortir avec un prof ? C'était pas franchement glorieux comme annonce...
Non, plutôt changer de sujet. Ou le laisser parler. Ouais, le laisser parler, c'était une meilleure idée...

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

  Présentation Relations et Rps Mail
image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rihei Matsudate
Club d'Arts Martiaux
Masculin Messages : 30
Date de naissance : 26/02/1996
Date d'inscription : 12/01/2014
Âge : 21
Job : *Recherche en cours*
Côté coeur : Faut regarder loin en arrière pour ça.

Carte d'identité
Année scolaire: 3ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir B - Chambre n°01
Colocataires: Jolene Evans, Harry Lorcane, Kris Reischesberger
avatar
MessageRe: Sauvegarde corrompue- posté le Mar 26 Mai - 13:08

Un peu distraite... Peut-être qu'il ne se fait pas d'idées, après tout. Elle a sûrement un copain, et il occupe ses pensées au point qu'elle en oublie ce qu'elle a dit cinq minutes plus tôt. Après tout, elle lui fait le même effet. Dès qu'il pense à elle, ses conversations tournent en rond et perdent du sens. Il se reconnait dans son manque de concentration, et ça l'angoisse. Il n'a pas trente six mille solutions pour savoir s'il se fait des idées.

-Et à part les cours, ça va ? Tu as réussi à trouver des nouveaux amis ?

Lui non, mais il vient d'arriver et ça ne tardera pas. Elle, c'est plus compliqué. Elle était déjà méfiante avant, elle doit l'être encore plus après ce qui s'est passé avec Aru. Mais l'idée ne le dérange pas. A vrai dire, s'il pouvait, il préférerait être son seul et unique ami, la seule personne sur laquelle elle se repose. Mais c'est trop égoïste pour qu'il le formule à voix haute. Doit-il continuer sa phrase ? Pousser la curiosité jusqu'au point qui risque de l'empêcher de dormir s'il n'a pas la réponse ?

-Un copain, peut-être ?

Voilà, il l'a dit. Finalement, ça desserre un peu la pression. Il ne peut plus faire de gaffe, maintenant, il a posé la question qui lui brûlait les lèvres. Si elle s'énerve, il aura toujours moyen de s'excuser. Si elle répond oui, il enquêtera de son côté pour savoir son nom. Hors de question que l'histoire avec Aru se répète. Il la protégera.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

#663333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageRe: Sauvegarde corrompue- posté le

Revenir en haut Aller en bas

Sauvegarde corrompue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Rayen :: 
Kōchi
 :: Centre-ville.
-
|| Partenaires ||