AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

[Terminé] Idylle temporaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Hiro Magoichi
Professeur de Français
Masculin Messages : 113
Date de naissance : 10/08/1988
Date d'inscription : 10/09/2013
Âge : 30
Job : Prof de français
Côté coeur : Avis aux amatrices
Personnage en trois mots : Dragueur, susceptible et euh... dragueur ?

Carte d'identité
Année scolaire: /Prof de Français/
Dortoir & numéro de chambre: Appartement au centre-ville
Colocataires: /Solitude/
avatar
Message[Terminé] Idylle temporaire- posté le Sam 29 Nov - 1:20


Idylle temporaire

Hiro Magoichi / Oliade Karemi
Hiro regarda autour de lui. Il avait encore du mal à croire ce qu'il était en train de faire. Il fit quelques pas à l'intérieur, observa les alentours encore une fois puis finalement, avec un soupir, il retourna rejoindre l'homme dans la cuisine. Il n'avait aucune raison de refuser. L'endroit était parfait, assez grand et pas trop cher. Mais ça ne l'empêcha pas de grincer des dents quand il signa. Sur une poignée de main, le propriétaire quitta la pièce et Hiro poussa un long soupir.

Voilà ce que ça coûtait de dépenser tout son argent dans des chambres d'hôtels. Il était prof depuis quelques mois et il avait déjà dilapidé une partie des bénéfices rapportés par la vente de la maison familiale. S'il avait pu s'installer avec quelqu'un, ça lui aurait coûté moins cher à la longue, mais il était incapable de rester stable. Et puis de toute manière, s'il voulait rester avec Oliade un petit moment, il ne pouvait pas compter sur elle pour lui épargner les frais d'hôtel - le prix à payer pour sortir avec une élève de Rayen.
Du coup il venait de louer un appartement.

Il ne se faisait pas trop de soucis niveau financier. Son salaire était suffisant pour tout payer et il pouvait toujours arrondir ses fins de mois avec l'argent qu'il avait laissé de côté. Il songea à tous ces amis qu'il avait aidés à déménager. Ils ne pouvaient pas vraiment lui rendre la pareille. D'une part parce que la majorité était dans un autre pays, d'autre part parce qu'il n'avait rien à déménager. Il n'avait pris que le strict minimum en quittant sa maison, vu qu'il n'avait pas l'intention de s'installer, et il se retrouvait là, avec un appartement vide. Il passa un bon moment à tourner en rond avant de se décider à acheter des meubles. Vu qu'il avait techniquement le droit d'emménager aujourd'hui.

Hiro haussa les épaules et décida de se contenter d'un matelas gonflable pour le moment - une des choses qu'il avait trimbalé de chambre en chambre sans trop savoir pourquoi. Il aurait tout le temps plus tard. Il gonfla donc son lit temporaire et s'allongea dessus. Finalement, il décida d'inviter Oliade. Elle était sa petite amie actuelle, ce n'était que justice qu'elle soit la première à venir lui rendre visite, non ? Il lui envoya un sms et attendit.
Au pire, si elle ne venait pas, il aurait tout le temps de s'acheter une télé et un lit - deux meubles essentiels pour jouer confortablement à la console.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

[Présentation]
::::
[Relations et Rp]
::::
[Paroles]
::::
 


Dernière édition par Hiro Magoichi le Mer 6 Mai - 21:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliade Karemi
Club d'Informatique
Féminin Messages : 53
Date de naissance : 19/02/1993
Date d'inscription : 23/08/2013
Âge : 25
Côté coeur : En maintenance
Personnage en trois mots : Geek pseudo suicidaire

Carte d'identité
Année scolaire: 3ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir A - Chambre n°07
Colocataires: Park Ah Reum, Chester Harrow
avatar
MessageRe: [Terminé] Idylle temporaire- posté le Sam 29 Nov - 4:39

Oliade comptait les jours. C'était idiot, puéril et inutile, mais elle s'amusait à barrer d'une croix chaque jour pendant lequel son "couple" _ même si le terme était vraiment trop fort pour sa situation _ avait survécu. Son histoire avec Hiro, maintenant qu'elle avait réussi à s'habituer au fait qu'il était plus ou moins son petit ami, se passait plutôt bien, mais elle savait que ça ne durerait pas. Du coup, elle avait bien envie de profiter des quelques moments qu'elle pourrait passer avec lui. Alors elle séchait les cours assez souvent pour être.. disons disponible. Parce qu'elle n'osait pas vraiment l'appeler elle-même, de peur que quelqu'un n'entende.

Elle traînait dans sa chambre, à l’affût du moindre bruit de pas dans le couloir, lorsque son téléphone vibra. Elle se mordit la lèvre pour ne pas se redresser d'un bon et se jeter dessus. Etait-ce lui ? Est-ce qu'elle était vraiment en train de se comporter comme une ado qui vit sa première relation amoureuse ? Elle attendit un moment avec de prendre son téléphone et de lire le message.
Un rendez-vous ?

Bon, visiblement, il ne l'invitait pas dans un lieu public. Si on considérait que leur histoire était secrète, ça tenait la route. Mais c'était où, alors ? De ce qu'elle en savait, Hiro vivait dans des hôtels et ça, c'était clairement l'adresse d'un appartement. Elle serra les dents. L'appart d'un ami ? Ou d'une fille ?
Bon, voilà qu'elle était jalouse maintenant.
Oliade secoua la tête pour en sortir ses idées contradictoires et quitta sa chambre. Discrètement. Parce qu'elle était censée être en cours d'histoire là, tout de suite. Elle quitta le pensionnat sans se faire attraper et se retrouva en ville. Bon, maintenant, trouver l'adresse.

Elle n'eut pas beaucoup de difficultés, grâce à son téléphone, et elle se retrouva bientôt devant l'immeuble qu'il lui avait indiqué. Un peu nerveuse, elle pressa le bouton de l'interphone et attendit une réponse en jouant avec une mèche de cheveu. Et si elle s'était trompée ? S'il ne répondait pas ?
La porte s'ouvrit et elle ne chercha pas plus loin. Avant même de savoir si c'était pour elle ou si ça n'avait rien à voir, elle se précipita à l'intérieur et grimpa dans l'ascenseur, serrant son sac contre sa poitrine comme une héroïne de shôjo.
Et elle était devant la porte, maintenant.
Sa poitrine se serra et elle lutta pour frapper à la porte. « Hiro ?... » Puis elle attendit. En priant pour que ce soit lui qui ouvre.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

  Présentation Relations et Rps Mail
image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiro Magoichi
Professeur de Français
Masculin Messages : 113
Date de naissance : 10/08/1988
Date d'inscription : 10/09/2013
Âge : 30
Job : Prof de français
Côté coeur : Avis aux amatrices
Personnage en trois mots : Dragueur, susceptible et euh... dragueur ?

Carte d'identité
Année scolaire: /Prof de Français/
Dortoir & numéro de chambre: Appartement au centre-ville
Colocataires: /Solitude/
avatar
MessageRe: [Terminé] Idylle temporaire- posté le Ven 5 Déc - 7:36


Idylle temporaire

Hiro Magoichi / Oliade Karemi
Allongé sur son matelas gonflable, Hiro jouait à un jeu inutile sur son téléphone en attendant l'arrivée hypothétique d'Oliade. Elle n'avait pas répondu à son message, mais ça ne serait pas la première fois, donc il avait toujours l'espoir qu'elle vienne. Quand l'interphone sonna, il se contenta de jeter une chaussure pour ouvrir la porte à distance. Il espérait que ça avait marché, mais il avait techniquement entendu une sonnerie de là où il était, donc il supposa que oui.

Ca se confirma quand il entendit frapper à sa porte. Il referma sa chemise, se releva et alla ouvrir, avec une seule chaussure tandis que l'autre trônait à côté du téléphone qu'elle avait décroché. Il avait l'air malin, comme ça. Et débraillé. Entre ses cheveux en bataille et électriques à cause du matelas, son demi-chaussage et sa chemise boutonnée de travers - ce qu'il n'avait pas vraiment remarqué. Ca ne l'empêcha pas d'offrir son traditionnel sourire à Oliade lorsqu'il ouvrit la porte.

-Salut, Oli. Entre.

Il s'écarta pour la laisser passer et fit un geste théâtral pour lui présenter l'intérieur. l'intérieur vide, très exactement.

-Je te présente mon nouveau chez moi. C'est moins cher que l'hôtel, visiblement. Et moins meublé, aussi.

Hiro alla dans la cuisine pour voir s'il avait emporté suffisamment à boire de son ancien pseudo-logement. Il avait rempli les placards moins de cinq minutes plus tôt mais il avait déjà oublié ce qu'il y avait rangé - belle preuve de sérieux, tout ça.

-Tu veux un truc à boire ? J'ai pas grand chose mais c'est toujours ça.

"Pas grand chose" était un euphémisme. Dans sa flemme légendaire, il n'avait presque rien acheté dans les dernières semaines parce qu'il savait qu'il déménageait bientôt et qu'il n'avait pas envie de trimbaler trop de truc. Du coup c'était un peu le vide intersidéral dans son appart.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

[Présentation]
::::
[Relations et Rp]
::::
[Paroles]
::::
 


Dernière édition par Hiro Magoichi le Dim 11 Jan - 3:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliade Karemi
Club d'Informatique
Féminin Messages : 53
Date de naissance : 19/02/1993
Date d'inscription : 23/08/2013
Âge : 25
Côté coeur : En maintenance
Personnage en trois mots : Geek pseudo suicidaire

Carte d'identité
Année scolaire: 3ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir A - Chambre n°07
Colocataires: Park Ah Reum, Chester Harrow
avatar
MessageRe: [Terminé] Idylle temporaire- posté le Lun 22 Déc - 1:41

Il vint lui ouvrir la porte. Lui, pas n'importe qui qui n'était pas lui. Ca la soulagea tellement qu'elle ne remarqua pas tout de suite son apparence débraillée. En fait, elle ne le remarqua que quand il l'invita à entrer d'un geste, et après sa présentation _ moins meublé oui, tu m'étonnes_ et elle éclata de rire. « Non mais tu t'es vu un peu ? »

Elle retira ses chaussures, le suivit dans la cuisine et l'immobilisa contre le plan de travail sans lui répondre pour entreprendre de lui redonner une apparence décente. « Franchement, t'es pas croyable. » Elle le recoiffa d'une main et rouvrit sa chemise pour la refermer correctement, en profitant de la vue au passage, quand même, et en ne la refermant pas jusqu'en haut. parce que ça lui allait curieusement beaucoup mieux avec plusieurs boutons d'ouverts. « Quand on invite quelqu'un, on essaye d'être présentable. » Et elle lui tira la langue.

Voilà, c'était mieux, quand même. Même si elle se demandait encore ce qui était arrivé à sa deuxième chaussure _ qui porte des chaussure à l'intérieur, de toute manière ? Il devait bien être le seul, tiens. Ou en tout cas le seul dans ce pays. « Et donc tu as décidé de lâcher les hôtels, comme ça ? Pourquoi, c'était trop louche quand tu invitais des filles ? » Elle avait dit ça en souriant, parce que c'était plus une boutade que de la vraie jalousie. A vrai dire, elle avait décidé de lui faire confiance.
Bon, le fait qu'il lui ait à moitié broyé le poignet quand elle l'avait accusé d'infidélité avait aidé, aussi.

« C'est quand même bien vide, ici. » Pour un peu, elle aurait été touchée qu'il l'ait invitée elle en première, alors qu'il devait avoir l'appart depuis quelques heures à peine.
Comme si elle était prioritaire. Ca faisait toujours plaisir comme sensation, surtout pour elle.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

  Présentation Relations et Rps Mail
image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiro Magoichi
Professeur de Français
Masculin Messages : 113
Date de naissance : 10/08/1988
Date d'inscription : 10/09/2013
Âge : 30
Job : Prof de français
Côté coeur : Avis aux amatrices
Personnage en trois mots : Dragueur, susceptible et euh... dragueur ?

Carte d'identité
Année scolaire: /Prof de Français/
Dortoir & numéro de chambre: Appartement au centre-ville
Colocataires: /Solitude/
avatar
MessageRe: [Terminé] Idylle temporaire- posté le Mar 23 Déc - 21:25


Idylle temporaire

Hiro Magoichi / Oliade Karemi
« Non mais tu t'es vu un peu ? »

Hiro haussa un sourcil. Il n'avait rien contre le fait de la faire rire, mais il ne s'était pas vraiment attardé sur son apparence - en dehors de sa chaussure manquante - et du coup il n'avait même pas remarqué. Et il ne savait pas vraiment pourquoi elle rigolait.

Tant mieux, vu qu'elle avait l'intention de lui expliquer assez vite. Il était encore en train de chercher un truc à boire quand elle le poussa contre le plan de travail pour l'empêcher de bouger.

« Franchement, t'es pas croyable. »

Il haussa les épaules et la laissa faire son relooking express.

- N'en profite pas trop quand même, ricana-t-il comme elle s'attardait sur le reboutonnage de sa chemise.
« Quand on invite quelqu'un, on essaye d'être présentable. »

Il la ramena contre lui d'une main et souleva son menton de l'autre. Présentable, ouais, enfin vu l'apparence de son appartement, il n'avait pas vraiment besoin d'être présentable. Surtout qu'elle était là pour corriger son style, visiblement.

- Je n'ai pas invité "quelqu'un", je t'ai invitée toi.

Parce qu'il n'était pas lui-même sans une phrase de ce genre de temps en temps. Et puis c'était vrai, d'un certain côté. C'était sa copine, alors autant en profiter pour rester naturel. Même si son naturel à lui était plus débraillé qu'autre chose.

« Et donc tu as décidé de lâcher les hôtels, comme ça ? Pourquoi, c'était trop louche quand tu invitais des filles ? »
- Je sais pas, si je t'avais invitée dans un hôtel, tu aurais pensé quoi ?

C'était trop cher, surtout. Il la lâcha pour pouvoir s'écarter du plan de travail et retirer sa deuxième chaussure, qu'il laissa traîner dans la cuisine et qui y resterait sûrement jusqu'à ce qu'il décide de sortir.

« C'est quand même bien vide, ici. »
- Ca va s'arranger. Plus tard.

Quand il aurait la motivation de mettre les pieds dehors pour acheter des meubles. Ou plus probablement de les commander sur internet.

- Au fait tu ne m'as pas répondu. Tu veux boire quelque chose ?


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

[Présentation]
::::
[Relations et Rp]
::::
[Paroles]
::::
 


Dernière édition par Hiro Magoichi le Dim 11 Jan - 3:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliade Karemi
Club d'Informatique
Féminin Messages : 53
Date de naissance : 19/02/1993
Date d'inscription : 23/08/2013
Âge : 25
Côté coeur : En maintenance
Personnage en trois mots : Geek pseudo suicidaire

Carte d'identité
Année scolaire: 3ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir A - Chambre n°07
Colocataires: Park Ah Reum, Chester Harrow
avatar
MessageRe: [Terminé] Idylle temporaire- posté le Ven 2 Jan - 4:27

Et boum, en plein dans le coeur. Il fallait qu'il évite de lui sortir ce genre de chose. Pas quelqu'un mais elle ? C'était presque trop fleur bleue pour lui. Ou alors elle l'avait mal jugé _ encore. Mais du coup ça lui fit un sacré choc, parce qu'elle se sentit soudainement très, très importante et, à défaut de gonfler son orgueil, ça la fit craquer. Ce qui était une mauvaise idée.
Reprends-toi, Oliade. Vite.

« Si tu m'avais invitée dans un hôtel j'aurais juste pensé que c'était chez toi » répondit-elle avec un haussement d'épaules. Alors que là, elle avait surtout stressé à l'idée qu'il l'ait invité chez des amis, ou quelqu'un peu importe qui, vu qu'elle était persuadée qu'il vivait dans un hôtel. Mais bon, elle ne doutait plus vraiment, vu que ça lui ressemblait assez d'être trop flemmard pour meubler son appartement avant d'inviter quelqu'un.
Au moins il avait eu la décence d'enlever sa chaussure pour de bon.

Ca s'arrangerait, qu'il disait. Mouais, sûrement dans trois siècles. Ou quand ils ne seraient plus ensemble et qu'il voudrait inviter une nouvelle fille. Son coeur se serra et elle secoua la tête. Non, hors de question. D'une tu ne commences pas à penser à ça, de deux ça ne doit pas te faire d'effet. Du tout. Donc tu te calmes et tu réponds à sa question. « Un soda, ou un café, ou une bière, ou ce que tu as. ». Elle s'en fichait, elle n'était pas difficile question boissons. Elle préféra plutôt aller s'asseoir sur son lit gonflable et, une fois assise, se laissa doucement tomber en arrière pour s'allonger. « D'où tu sors un matelas gonflable, au fait ? » C'est vrai ça, qui aurait besoin de ça en vivant des des hôtels 7/7j ?

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

  Présentation Relations et Rps Mail
image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiro Magoichi
Professeur de Français
Masculin Messages : 113
Date de naissance : 10/08/1988
Date d'inscription : 10/09/2013
Âge : 30
Job : Prof de français
Côté coeur : Avis aux amatrices
Personnage en trois mots : Dragueur, susceptible et euh... dragueur ?

Carte d'identité
Année scolaire: /Prof de Français/
Dortoir & numéro de chambre: Appartement au centre-ville
Colocataires: /Solitude/
avatar
MessageRe: [Terminé] Idylle temporaire- posté le Sam 3 Jan - 0:58


Idylle temporaire

Hiro Magoichi / Oliade Karemi
Elle avait l'air sous le choc. Peut-être qu'il y était allée un peu fort avec sa phrase, elle ne devait pas s'attendre à ce qu'il lui sorte quelque chose comme ça. C'était parfaitement son style, pourtant, ce genre de petites phrases pas vraiment toutes faites mais dont le but était globalement toujours le même : faire plaisir.
Ca avait marché, visiblement.

« Si tu m'avais invitée dans un hôtel j'aurais juste pensé que c'était chez toi »
-Ouais, vu comme ça...

Forcément, cas à part jusqu'au bout, elle savait qu'il vivait dans des hôtels et qu'il n'aimait pas se poser trop longtemps, donc ça avait dû la surprendre de savoir qu'il avait pris un appartement. Genre un vrai, avec un contrat qui "l'obligeait" à rester y vivre assez longtemps. Même si, dans les faits, il pouvait aller vivre n'importe où tant qu'il payait le loyer, ça ne changerait pas trop sa façon de faire. Mais c'était bon pour les finances.

Il avait l'habitude de la voir perdue dans ses pensées en permanence mais, parfois, il trouvait ça un peu étrange. Il aimait tout savoir, et il se demandait ce qui lui passait par la tête là, tout de suite. Pour qu'elle ait l'air perplexe, puis triste, puis qu'elle secoue la tête et qu'elle revienne à la réalité. En quelques secondes.

« Un soda, ou un café, ou une bière, ou ce que tu as. »

Bon, au moins c'était pas trop restrictif. Il n'avait rien pour faire du café - de manière générale, il ne buvait de café qu'à l'extérieur parce qu'il ne savait pas faire du bon café. Par contre, il avait des bières et de la limonade. Il sortit deux bières du frigo parce qu'elles étaient plus fraîches que le soda et alla la rejoindre dans sa "chambre". Ouais, le matelas posé au milieu du salon, plutôt, vu que la pièce chambre était vide pour l'instant.

« D'où tu sors un matelas gonflable, au fait ? »
-J'en sais rien... Je l'ai mis dans une valise un jour et je m'en suis jamais débarrassé.

Ca tombait plutôt bien, du coup, vu que ça leur faisait un endroit où s'asseoir plus confortable que le sol. Il lui ouvrit sa bière et la lui tendit avant d'ouvrir la sienne. Il but une gorgée avant de s'allonger à côté d'elle, une main en travers du front.

-Au fait, tu sèches les cours là, non ?

Il avait pas pensé à ça en l'invitant mais techniquement oui, elle aurait dû être en cours. Tu parles d'un prof, il encourageait ses élèves à sécher les cours pour boire une bière. Bon ok, seulement une élève, mais c'était déjà moyen niveau pédagogie.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

[Présentation]
::::
[Relations et Rp]
::::
[Paroles]
::::
 


Dernière édition par Hiro Magoichi le Dim 11 Jan - 3:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliade Karemi
Club d'Informatique
Féminin Messages : 53
Date de naissance : 19/02/1993
Date d'inscription : 23/08/2013
Âge : 25
Côté coeur : En maintenance
Personnage en trois mots : Geek pseudo suicidaire

Carte d'identité
Année scolaire: 3ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir A - Chambre n°07
Colocataires: Park Ah Reum, Chester Harrow
avatar
MessageRe: [Terminé] Idylle temporaire- posté le Dim 4 Jan - 0:24

"Vu comme ça" comme il disait. Elle se demanda un instant s'il était conscient qu'il l'avait fait paniquer, à l'inviter dans un appartement. Jalousie mise à part, elle aurait sans doute piqué une crise s'il l'avait invitée chez un ami à lui, genre quelqu'un qui du coup aurait su. Et elle l'aurait même tué sur place, à coup sûr. Mais c'était idiot d'y avoir pensé, en fait : lui aussi cherchait à cacher ça, après tout. Peut-être que c'était pour ça qu'il avait pris un appart, qui sait ? Embarquer des... une élève dans un hôtel n'était pas super discret.

Enfin bon, du coup il lui avait ramené une bière. Elle resta allongée pour boire une gorgée, releva juste un peu la tête parce que sa mère l'avait quelque peu... traumatisée en lui disant qu'elle pourrait mourir étouffée en buvant allongée. Pour une fois qu'elle n'avait pas la plus petite envie de mourir, elle n'avait pas spécialement envie de le faire par accident.

Elle éclata de rire à sa réponse. bah oui, ça lui ressemblait bien ça, de trimbaler quelque chose avec lui sans trop savoir pourquoi. C'était sans doute un "on sait jamais ça peut servir" à la base, mais il avait visiblement un peu oublié la raison pour laquelle il s'était promené avec un matelas gonflable. Ca ne répondait pas vraiment à sa question, en fait, vu qu'elle avait demandé d'où il l'avait amené plutôt que pourquoi il l'avait gardé mais tant pis. C'était juste histoire de faire la conversation qu'elle avait sorti ça, après tout.

Si elle séchait les cours ? Il avait vraiment besoin de poser la question. « Totalement » répondit-elle en haussant les épaules _ si tant est qu'on puisse hausser les épaules en étant allongée. « C'est un peu tard pour jouer au bon prof moralisateur, monsieur Magoichi. » continua-t-elle d'un ton moqueur. De toute façon, l'histoire de l'intéressait pas _ pas plus que tous ses autres cours en fait. Donc elle ne voyait aucune raison de ne pas sécher pour faire quelque chose de plus agréable, genre boire une bière avec son petit ami pas trop officiel.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

  Présentation Relations et Rps Mail
image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiro Magoichi
Professeur de Français
Masculin Messages : 113
Date de naissance : 10/08/1988
Date d'inscription : 10/09/2013
Âge : 30
Job : Prof de français
Côté coeur : Avis aux amatrices
Personnage en trois mots : Dragueur, susceptible et euh... dragueur ?

Carte d'identité
Année scolaire: /Prof de Français/
Dortoir & numéro de chambre: Appartement au centre-ville
Colocataires: /Solitude/
avatar
MessageRe: [Terminé] Idylle temporaire- posté le Dim 4 Jan - 16:16


Idylle temporaire

Hiro Magoichi / Oliade Karemi
« Totalement »

Et la palme du meilleur prof du monde revient à... Franchement, il sabotait le travail de ses collègues en leur piquant leurs élèves et en en faisant des sécheurs invétérés - même si Oliade n'avait pas vraiment attendu son arrivée pour ça.

« C'est un peu tard pour jouer au bon prof moralisateur, monsieur Magoichi. »

Et elle se moquait, en plus. Hiro sourit en reprenant une gorgée de bière. Bon, dans les faits elle avait raison, il ne pouvait pas vraiment se qualifier de prof exemplaire. Il sortait déjà avec une élève alors qu'il était arrivé il y avait quoi... quelques mois ? Elle était la première à ce niveau là, mais il en avait dragué d'autres. Même si la plupart du temps, il les avait "rencontrées" officiellement à l'extérieur, et qu'Oliade était la seule à être inscrite à un de ses cours. Pour l'instant.

-Je ne vois pas de quoi tu parles, je suis un très bon professeur.

Très gentil et très attentionné, non ? En fait il était un prof cool, pour les filles du moins, mais certainement pas un bon prof comme l'entendaient les parents ou les directeurs d'école. Il se tourna et s'appuya sur son coude.

-Je t'ai appris des trucs, non ?

Certainement pas en informatique, vu qu'elle le battait largement à ce niveau-là. Mais il lui avait redonné le sourire, au moins un peu, et c'était déjà une grande victoire. Les autres profs ne réussissaient qu'à la faire fuir, après tout.
Bon, il avait un peu triché.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

[Présentation]
::::
[Relations et Rp]
::::
[Paroles]
::::
 


Dernière édition par Hiro Magoichi le Dim 11 Jan - 3:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliade Karemi
Club d'Informatique
Féminin Messages : 53
Date de naissance : 19/02/1993
Date d'inscription : 23/08/2013
Âge : 25
Côté coeur : En maintenance
Personnage en trois mots : Geek pseudo suicidaire

Carte d'identité
Année scolaire: 3ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir A - Chambre n°07
Colocataires: Park Ah Reum, Chester Harrow
avatar
MessageRe: [Terminé] Idylle temporaire- posté le Ven 9 Jan - 17:30

Ouais, un très bon professeur, tu parles. Il était un prof sympa, et sûrement un bon pote _ pour ne pas citer le reste _ mais un bon prof ? Il l'encourageait à sécher les cours, pour boire en plus _ elle avait l'âge, certes, mais il était presque sûre qu'il le faisait à d'autres _ dans un appart' totalement vide. Et même en sachant qu'elle séchait les cours, il ne l'engueulait pas ou ne la renvoyait pas à Rayen. Non, décidément, ses parents l'auraient qualifié de tout, sauf de bon prof.
Elle elle l'appréciait juste pour ce qu'il était.

« Toi, m'apprendre des choses ? » . A part à continuer son travail de mauvaise élève, à sécher encore plus les cours et, aussi un peu, à arrêter de juger les gens au premier regard, il ne lui avait pas appris grand chose. Ok non, ses cours ne lui avaient pas appris grand chose, vu qu'en informatique elle était incollable _ c'était d'ailleurs dommage que ce soit un club et pas un cours. « Je ne vois pas du tout de quoi tu parles. » Et elle lui tira la langue avant de reboire une gorgée de bière.

Elle essayait de ne pas penser à certaines choses. Comme au fait que ça n'allait durer que quelques semaines, ou qu'elle avait été jalouse un peu plus tôt _ ce qui n'était jamais bon signe. Elle s'amusait bien, ici. Et c'était drôle de le taquiner un peu. Son mauvais prof personnel.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

  Présentation Relations et Rps Mail
image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiro Magoichi
Professeur de Français
Masculin Messages : 113
Date de naissance : 10/08/1988
Date d'inscription : 10/09/2013
Âge : 30
Job : Prof de français
Côté coeur : Avis aux amatrices
Personnage en trois mots : Dragueur, susceptible et euh... dragueur ?

Carte d'identité
Année scolaire: /Prof de Français/
Dortoir & numéro de chambre: Appartement au centre-ville
Colocataires: /Solitude/
avatar
MessageRe: [Terminé] Idylle temporaire- posté le Dim 11 Jan - 3:20


Idylle temporaire

Hiro Magoichi / Oliade Karemi

« Toi, m'apprendre des choses ? »

C'est ça, rigole. Elle se la jouait, avec ses connaissances infinies en informatique. Elle aurait été capable de démonter, améliorer et remonter un ordinateur le temps qu'il l'ouvre et jette un oeil à l'intérieur pour repérer les pièces, et il se savait. Elle aussi, en fait, vu qu'elle avait clairement l'air de le narguer avec ça. Mouais, forcément, c'était trop facile vu comme ça. Surtout que son cours d'informatique n'en était techniquement pas un.

« Je ne vois pas du tout de quoi tu parles. »

Elle se moquait de lui - il venait à peine de dire ça. Et elle lui tirait la langue, en plus. Une vrai gamine. Non, il corrigea aussitôt : de vrais gamins. Il n'était pas mieux. La preuve, il attendit qu'elle ait fini sa gorgé de bière pour glisser vers elle et se pencher au-dessus du visage. Très, très près.

-Ca c'est parce que tu n'es pas assez attentive.

Il afficha un air sérieux quelques secondes en la regardant dans les yeux. Pas longtemps, vu qu'il se mit à sourire peu après.

-Je suis peut-être un mauvais prof, mais t'es pas mieux comme élève.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

[Présentation]
::::
[Relations et Rp]
::::
[Paroles]
::::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliade Karemi
Club d'Informatique
Féminin Messages : 53
Date de naissance : 19/02/1993
Date d'inscription : 23/08/2013
Âge : 25
Côté coeur : En maintenance
Personnage en trois mots : Geek pseudo suicidaire

Carte d'identité
Année scolaire: 3ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir A - Chambre n°07
Colocataires: Park Ah Reum, Chester Harrow
avatar
MessageRe: [Terminé] Idylle temporaire- posté le Lun 12 Jan - 3:53

Arg, il était vraiment trop près d'elle. Ce prof était un vrai sadique, c'était pas possible autrement. Elle n'était peut-être pas asse attentive, comme il disait, mais il avait des méthodes assez imparables pour attirer son attention. « C'est ça, je suis une mauvaise élève. ». Tu parles, il était le seul prof dont elle assistait au cours, même si elle passait plus de temps à le regarder lui qu'à écouter ce qu'il disait. Et même si ce n'était pas vraiment un cours. Si quelqu'un devait la qualifier de mauvaise élève, c'était certainement pas lui.

C'était humain d'être aussi beau ? Il avait des yeux vraiment magnifiques, et son sourire la faisait fondre. C'était une mauvaise idée, elle s'était laissée avoir. Elle savait que ça ne durerait pas mais... mais elle se prenait à y croire, parfois. C'était idiot, et puéril. Elle était suffisamment grande pour savoir que l'espoir ne résolvait pas les problèmes. Pour l'instant, ils étaient ensembles. Combien de temps ça durerait ?

Elle secoua la tête pour chasser ces pensées. Ca ne servait à rien. Pour l'instant elle était là, tranquille, à boire une bière avec son copain. Penser à l'avenir ne lui apporterait que des problèmes. Elle avait envie de l'embrasser, là, tout de suite. C'était de sa faute, aussi, il était penché juste au-dessus d'elle _ si près qu'elle pouvait sentir son souffle _ et elle avait juste à redresser un peu la tête...
Elle passa une main derrière sa tête pour l'attirer un peu vers elle et pouvoir l'embrasser. Il la faisait craquer. Totalement. Et elle n'avait aucune raison de ne pas céder. Elle ne s'écarta qu'après quelques secondes et retint une nouvelle envie de lui tirer la langue. « Il n'y a pas de mauvais élèves, juste des mauvais profs. ». Elle n'était pas sûr que c'était la vraie phrase, mais elle s'en fichait. Elle avait juste envie de le narguer un peu.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

  Présentation Relations et Rps Mail
image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiro Magoichi
Professeur de Français
Masculin Messages : 113
Date de naissance : 10/08/1988
Date d'inscription : 10/09/2013
Âge : 30
Job : Prof de français
Côté coeur : Avis aux amatrices
Personnage en trois mots : Dragueur, susceptible et euh... dragueur ?

Carte d'identité
Année scolaire: /Prof de Français/
Dortoir & numéro de chambre: Appartement au centre-ville
Colocataires: /Solitude/
avatar
MessageRe: [Terminé] Idylle temporaire- posté le Mar 13 Jan - 1:15


Idylle temporaire

Hiro Magoichi / Oliade Karemi

« C'est ça, je suis une mauvaise élève. »

C'était moins drôle si elle l'admettait toute seule. Bon au moins elle était honnête, mais ça retirait tout l'intérêt de la chose. Le but c'était de réussir à la faire avouer, pas qu'elle le dise d'elle-même, comme ça, sans qu'il insiste.

-T'es pas drôle, marmonna-t-il

Un vrai gosse. Mais quel était l'intérêt d'être en couple si on ne pouvait pas faire ce genre de gamineries de temps en temps ? Si c'était pour se la jouer adulte et sérieux tout le temps, autant rester tout seul et se trouver un travail dans une boîte avec des collègues chiants et un patron intransigeant. Un truc dans ce goût-là. Lui n'avait jamais été très porté sur le sérieux, de toute manière. Il ne grandirait jamais, et il trouvait ça parfait comme ça.

Elle le prit par surprise - un peu - quand elle l'embrassa. Bon, il avait fait exprès de se mettre aussi près juste pour la tenter mais il ne s'attendait pas à ce qu'elle cède. Ce qui ne l'empêcha pas de répondre à son baiser en se penchant un peu plus vers elle pour qu'elle n'ait pas à se tordre le cou.

« Il n'y a pas de mauvais élèves, juste des mauvais profs. »
-Je n'arrive pas à savoir si tu radotes ou si tu te contredis.

Et lui ne se priva pas de tirer la langue avant de s'allonger contre elle, sur le ventre, et de se redresser un peu sur ses coudes.

-Cette conversation tourne un peu en rond. Autant admettre qu'on est tous les deux de mauvais éléments dans l'éducation.

Il sourit et reprit une gorgée de bière. Il s'amusait bien, ça faisait plaisir de ne rien faire du tout, pour une fois.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

[Présentation]
::::
[Relations et Rp]
::::
[Paroles]
::::
 


Dernière édition par Hiro Magoichi le Ven 23 Jan - 0:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliade Karemi
Club d'Informatique
Féminin Messages : 53
Date de naissance : 19/02/1993
Date d'inscription : 23/08/2013
Âge : 25
Côté coeur : En maintenance
Personnage en trois mots : Geek pseudo suicidaire

Carte d'identité
Année scolaire: 3ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir A - Chambre n°07
Colocataires: Park Ah Reum, Chester Harrow
avatar
MessageRe: [Terminé] Idylle temporaire- posté le Sam 17 Jan - 17:02

Oh, il était déçu qu'elle n'ait pas protesté en disant qu'elle n'était pas une mauvaise élève et qu'il était méchant, bouhouhou ? L'idée la fit sourire. On aurait dit deux enfants qui se battaient pour avoir raison. Bon, sauf que les enfants n'embrassaient pas comme lui et qu'elle eut vraiment de mal à rompre leur baiser. Elle n'arrivait pas à savoir si c'était agréable ou désagréable, cet effet qu'il avait sur elle.
C'était perturbant, en tout cas.

« Genre je radote. Le vieux ici c'est toi, pas moi. » Dans les faits, ils n'avaient que cinq ans d'écart. C'était pas énorme, surtout qu'il avait sûrement dragué des élèves plus jeunes qu'elle. A bien y réfléchir, c'était la première fois qu'elle sortait avec un homme plus vieux qu'elle... Aru et Shin étaient dans sa classe, ça impliquait qu'ils étaient plus jeune qu'elle, vu qu'elle n'arrêtait pas de redoubler.

Sur ce point-là, elle ne pouvait pas le contredire. Elle était un mauvais élément dans l'éducation, voire même pire. Sûrement un poids mort, à bien y réfléchir. Pour être encore au lycée à vingt ans, il fallait de la persévérance _ des parents persévérants, en tout cas. Si ça n'avait tenu qu'à elle, elle aurait abandonné il a bien longtemps, mais ils tenaient visiblement à la voir rentrer avec un diplôme. « Je suis sûre que tu étais un bon élève, toi. Ça ferait peut-être de moi une bonne prof. »
Comme si elle n'avait pas passé assez de temps dans une école.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

  Présentation Relations et Rps Mail
image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiro Magoichi
Professeur de Français
Masculin Messages : 113
Date de naissance : 10/08/1988
Date d'inscription : 10/09/2013
Âge : 30
Job : Prof de français
Côté coeur : Avis aux amatrices
Personnage en trois mots : Dragueur, susceptible et euh... dragueur ?

Carte d'identité
Année scolaire: /Prof de Français/
Dortoir & numéro de chambre: Appartement au centre-ville
Colocataires: /Solitude/
avatar
MessageRe: [Terminé] Idylle temporaire- posté le Ven 23 Jan - 0:52


Idylle temporaire

Hiro Magoichi / Oliade Karemi
« Genre je radote. Le vieux ici c'est toi, pas moi. »
-Vieux ?

Comment ça, vieux ? Il n'était pas d'accord, pas d'accord du tout même. Elle osait le traiter de vieux ? Comme ça ? Elle ne s'en tirerait pas si facilement. Il posa sa bière sur le sol, à côté de son matelas, et se tourna vers elle. Puis il sourit. Ah ouais, il était vieux ? On allait voir ça.
Il lui prit sa bière pour la poser par terre, à côté de la sienne, avant de se placer à califourchon au-dessus d'elle en bloquant ses poignets.

-Ose redire que je suis vieux.

Bon, son sourire narquois contredisait un peu sa fausse menace mais il s'en fichait, il n'avait pas envie de lui faire peur ou de la vexer, non plus. Il voulait juste jouer, comme le grand môme qu'il était. Et elle pouvait parler, elle. Elle avait vingt ans, elle avait dépassé depuis longtemps la barre de ce que les enfants et les ados qualifient de "vieux".
Voilà, ils étaient un couple de vieux. C'était tellement idiot que ça le fit rire, et il la lâcha pour retourner rouler de son côté du matelas.

Il s'allongea sur le ventre, les bras croisés sous sa tête sans reprendre sa bière.

« Je suis sûre que tu étais un bon élève, toi. Ça ferait peut-être de moi une bonne prof. »

Il faillit rire, encore. Un bon élève, lui ? A part en anglais, il avait surtout été le stéréotype de l'élève qui n'a pas envie d'être là et qui le montre assez bien en bavardant, collectionnant les notes très moyennes et en se planquant dans le fond de la classe. Et prendre une année sabbatique pour s'enfermer et jouer aux jeux-vidéos n'était pas non plus franchement classique chez les bons élèves.

-Désolé de te décevoir mais j'étais un très mauvais élèves. Donc si tu devenais prof, tu serais sans doute du même niveau que moi.

Pas du même genre, par contre, vu qu'elle n'était pas vraiment le genre de personne à draguer tout le monde. Du moins de ce qu'il en avait vu.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

[Présentation]
::::
[Relations et Rp]
::::
[Paroles]
::::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliade Karemi
Club d'Informatique
Féminin Messages : 53
Date de naissance : 19/02/1993
Date d'inscription : 23/08/2013
Âge : 25
Côté coeur : En maintenance
Personnage en trois mots : Geek pseudo suicidaire

Carte d'identité
Année scolaire: 3ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir A - Chambre n°07
Colocataires: Park Ah Reum, Chester Harrow
avatar
MessageRe: [Terminé] Idylle temporaire- posté le Mer 4 Fév - 0:50

Passé le moment de surprise quand il lui prit sa bière, Oliade se mit à sourire quand il la "menaça". Un sourire qui jouait les reflets du sourire narquois que Hiro affichait. Elle ne chercha même pas à libérer ses bras, pas plus qu'elle ne réagit au fait qu'il se trouvait au-dessus d'elle. Il voulait jouer Ca tombait bien, elle était de bonne humeur aujourd'hui. « Tu es vieux » répéta-t-elle en lui tirant la langue, « et tu ne me fais pas peur ! ».
Puis il se mit à rire et la lâcha avant d'aller rouler un peu plus loin.

Oh, il était mauvais élève ? Quel genre de mauvais élève, celui qui sèche les cours en permanence comme elle, celui qui vient en cours mais n'écoute pas ou celui qui fout le bordel ? Du genre en draguant toutes ses camarades de classe ? L'idée la fit sourire. Oui, ça elle pouvait très bien l'imaginer. Le beau gosse du fond de la classe qui draguait toutes celles qui passaient à sa portée et se faisait sûrement un sacré nombre d'ennemis. Vrai ou pas, elle avait bien envie d'imaginer les choses comme ça.

Toujours allongée sur le dos, Oliade récupéra sa bière et posa sa main derrière sa tête pour s'appuyer dessus. « Pas comme si j'avais envie d'être prof, de toute façon. Tu dois être le seul mauvais élève du monde à avoir eu cette idée. » Elle avait passé assez de temps dans une école pour le reste de sa vie. Bon, forcément, ça avait des côtés positifs _ comme sa rencontre avec Hiro _ mais ils ne contrebalançaient pas assez les côtés négatifs.
Vraiment pas, si on considérait que le rencontrer ailleurs lui aurait causé moins de problèmes... et que ne pas le rencontrer du tout l'aurait juste privée d'une petite idylle de quelques semaines.

« Au fait.. merci de m'avoir dit la vérité... que tu ne restais pas longtemps avec les gens, je veux dire. » Pourquoi parlait-elle de ça maintenant ? Aucune idée, ça lui avait juste pris... S'il ne lui avait pas dit, elle aurait été capable de se leurrer _ à supposer qu'elle ait accepté de sortir avec lui en premier lieu sans cette révélation. « J'aurais été capable de tomber amoureuse de toi, sinon. » La phrase lui avait échappé et elle la regretta aussitôt. Pas que dire qu'elle ne l'aimait pas était négatif, non, c'était juste le simple fait d'avoir prononcé ce mot en parlant de lui... C'était... dérangeant.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

  Présentation Relations et Rps Mail
image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiro Magoichi
Professeur de Français
Masculin Messages : 113
Date de naissance : 10/08/1988
Date d'inscription : 10/09/2013
Âge : 30
Job : Prof de français
Côté coeur : Avis aux amatrices
Personnage en trois mots : Dragueur, susceptible et euh... dragueur ?

Carte d'identité
Année scolaire: /Prof de Français/
Dortoir & numéro de chambre: Appartement au centre-ville
Colocataires: /Solitude/
avatar
MessageRe: [Terminé] Idylle temporaire- posté le Mer 11 Fév - 2:28


Idylle temporaire

Hiro Magoichi / Oliade Karemi
« Tu es vieux, et tu ne me fais pas peur ! »

Elle venait de tirer la langue. Il se mit à rire, en imaginant une voix de vieille dame dans sa tête en train de dire "les bonnes valeurs se perdent monsieur, regardez-moi ces élèves irrespectueux qui se moquent de leurs professeurs". Bizarrement, cette voix ressemblait à celle d'une de ses profs de lycée. La plus chiante, en fait, comme quoi elle la poursuivait, mais en représentant le parfait opposé de ce qu'il était. C'était peut-être un peu bizarre d'entendre les voix de ses vieux profs dans sa tête, quand même.

« Pas comme si j'avais envie d'être prof, de toute façon. Tu dois être le seul mauvais élève du monde à avoir eu cette idée. »
-Si plus de mauvais élèves avaient eu cette idée, l'école serait sans doute beaucoup moins chiante.

C'est vrai quoi, si seuls les gens coincés et chiants, ou sans autorité, ou nerveux devenaient profs, pas étonnant que les élèves n'aient pas envie d'aller en cours... et que des gens tout aussi coincés et chiants leur succèdent. Lui il voulait que ses élèves se sentent bien à l'école, pas qu'ils dépriment et se disent que les profs étaient tous des cons. Même si, dans les faits, beaucoup de mecs de sa classe le détestaient... de sombres histories de "favoritisme" complètement fausse. Oui, il était plus souriant avec les filles de sa classe, mais il ne les notait pas différemment.

« Au fait.. merci de m'avoir dit la vérité... que tu ne restais pas longtemps avec les gens, je veux dire. »

Hm ? Qu'est-ce qu'elle cherchait à dire ? Hiro récupéra sa bière sans tourner la tête. Il ne disait pas cette vérité à grand monde, et il était persuadé que c'était mieux de ne pas le faire. En fait, il ne lui avait dit que pour qu'elle arrête de "l'insulter". Enfin de sous-entendre qu'il était infidèle et que s'il décidait de sortir avec elle, il allait la tromper à tout va. Il porta sa bière à ses lèvres pour prendre une nouvelle gorgée.

« J'aurais été capable de tomber amoureuse de toi, sinon. »

Hiro se figea dans son geste et tourna la tête vers elle. Ouh la, une seconde, qu'est-ce qu'elle venait de dire là ? Sa phrase avait une tournure...bizarre. On aurait dit qu'elle essayait de le persuader, et de se persuader elle-même, qu'elle ne ressentait rien. Ca sonnait faux et il se redressa sur ses coudes.
Puis il décida de briser le silence qui s'était installé, sur un ton beaucoup plus sérieux tout à coup :

-Oli... Tu es amoureuse de moi ?

Oui, elle venait en quelque sorte de dire l'inverse mais elle l'avait fait flipper, avec cette phrase. Elle n'avait aucune raison de lui dire qu'elle n'était pas amoureuse, comme ça, sorti de nulle part. Pas que ça changeait grand chose mais c'était vraiment bizarre de s'entendre dire ça soudainement.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

[Présentation]
::::
[Relations et Rp]
::::
[Paroles]
::::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliade Karemi
Club d'Informatique
Féminin Messages : 53
Date de naissance : 19/02/1993
Date d'inscription : 23/08/2013
Âge : 25
Côté coeur : En maintenance
Personnage en trois mots : Geek pseudo suicidaire

Carte d'identité
Année scolaire: 3ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir A - Chambre n°07
Colocataires: Park Ah Reum, Chester Harrow
avatar
MessageRe: [Terminé] Idylle temporaire- posté le Lun 2 Mar - 4:07

Oliade sourit. Ouais, il n'avait pas tort. Peut-être que s'il y avait moins de profs casse-pieds et plus de profs sympa/plus autoritaires/socialement intégrés (rayez la ou les mentions inutiles) elle aurait eu moins de soucis à l'école. Elle ne comptait plus le nombre de professeurs qui ne l'avaient pas aidée lorsqu'elle avait des problèmes, le nombre de profs de sport qui n'avaient pas cru à sa dispense à l'année parce qu'elle n'avait pas de certificat médical alors qu'elle était signée de ses deux parents et qu'elle n'était même pas capable de marcher normalement. Sans compter les mauvaises notes qu'elle avait accumulées depuis qu'elle avait troqué les envies suicidaires pour les vies virtuelles, et ceux qui participaient aux moqueries de leurs élèves parce que c'était tellement facile de ridiculiser la petite gameuse timide du fond de la classe.
Elle en avait connu trop, de ces profs qui descendait des castes des bons élèves ou des mini-gangster et qui s'amusaient du malheur des autres. S'il pouvait y avoir plus de membres du groupes des mauvais élèves dans les profs, l'éducation s'en porterait mille fois mieux.

Puis il y eut cette phrase qu'elle dit, qu'elle regretta et qui lui donna envie de faire Ctrl+Z dans la vraie vie. Le silence qui suivit lui glaça le sang. Voilà, elle avait encore dit une connerie, fait une gaffe qui allait laisser un froid entre eux et gâcher leur aprèm tranquille. C'était bien elle, ça, toujours à faire quelque chose de travers.
Sa question lui fit un effet étrange.
L'était-elle ? Vraiment ? Elle n'aurait su le dire. L'amour était un concept qui était devenu très, très flou dans sa tête. Son coeur rata quelques battements et elle se mordit la langue. Elle ne pouvait pas être tombée amoureuse de lui, parce que c'était l'idée la plus idiote qu'elle pourrait avoir. Alors elle secoua la tête « Je viens de te dire que non. ».

Puis elle soupira et croisa les bras derrière sa tête pour s'allonger sur le dos. Non, elle n'était pas amoureuse de lui. Elle appréciait sa compagnie _ entre autres choses _ mais ça s'arrêtait là. Elle ne le connaissait pas depuis assez longtemps pour ça, de toute manière. « Je ne sais pas pourquoi j'ai dit ça. Désolée, j'ai encore sorti n'importe quoi. Ça m'arrive souvent. » . Elle devait le détourner de ça, lui faire oublier sa répliquer idiote. Il ne fallait pas qu'il s'en souvienne sinon... sinon... Tout risquait de se compliquer.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

  Présentation Relations et Rps Mail
image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiro Magoichi
Professeur de Français
Masculin Messages : 113
Date de naissance : 10/08/1988
Date d'inscription : 10/09/2013
Âge : 30
Job : Prof de français
Côté coeur : Avis aux amatrices
Personnage en trois mots : Dragueur, susceptible et euh... dragueur ?

Carte d'identité
Année scolaire: /Prof de Français/
Dortoir & numéro de chambre: Appartement au centre-ville
Colocataires: /Solitude/
avatar
MessageRe: [Terminé] Idylle temporaire- posté le Jeu 5 Mar - 21:34


Idylle temporaire

Hiro Magoichi / Oliade Karemi
« Je viens de te dire que non. »

Peut-être, mais elle avait fait une tête un peu bizarre avant de répondre. Ça ne changerait rien - ou peut-être qu'il aurait un peu de remords avant de rompre avec elle, mais sans plus - mais ça lui avait fait un drôle d'effet. C'était... dérangeant, en fait. Il était sorti avec pas mal de filles sur la base des sentiments très, très faibles qu'il développait et qui n'avaient jamais l'occasion de devenir de "l'amour". Il ne croyait même pas à l'existence de ce sentiment, pas chez lui en tout cas. Il devait lui manquer ce bout de cerveau.
Bref, tout ça pour dire que l'idée qu'elle ait pu amoureuse de lui était plausible, voire probable, et qu'il trouvait ça perturbant.

« Je ne sais pas pourquoi j'ai dit ça. Désolée, j'ai encore sorti n'importe quoi. Ça m'arrive souvent. »

D'accord, message reçu : elle ne voulait pas en parler. Alors il fit un effort monumental pour ne pas insister et reprit une gorgée de bière. Est-ce qu'il n'aurait pas l'air de s'en foutre d'elle s'il acceptait d'oublier ça ? Peut-être. Ce n'était pas exactement vrai, mais il n'avait pas envie de se prendre la tête à la forcer à dire quelque chose qu'elle ne voulait pas dire. Qui était peut-être faux, en plus. Peut-être qu'il se faisait juste des idées et qu'elle disait la vérité.
Ça aurait pu être crédible si elle n'avait pas l'air d'avoir été aussi dérangée par sa question.

Il se rapprocha d'elle, posa sa bière par terre et s'allongea sur le dos avant de l'attirer contre lui. Une main autour d'elle et une autre derrière sa tête, il effleurait son épaule du bout des doigts.

-Mettons que tu n'as rien dit, alors.

Ce serait plus simple comme ça, de toute façon.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

[Présentation]
::::
[Relations et Rp]
::::
[Paroles]
::::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliade Karemi
Club d'Informatique
Féminin Messages : 53
Date de naissance : 19/02/1993
Date d'inscription : 23/08/2013
Âge : 25
Côté coeur : En maintenance
Personnage en trois mots : Geek pseudo suicidaire

Carte d'identité
Année scolaire: 3ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir A - Chambre n°07
Colocataires: Park Ah Reum, Chester Harrow
avatar
MessageRe: [Terminé] Idylle temporaire- posté le Jeu 30 Avr - 4:27

Il fallait qu'il accepte de faire comme si elle n'avait rien dit. Il le fallait vraiment. S'il oubliait, s'il faisait semblant de n'avoir rien entendu, rien dit, et qu'il n'y pensait plus, elle pourrait sûrement se sortir cette idée dérangeante de la tête. Elle n'était pas amoureuse de lui, c'était impossible. D'autant plus impossible qu'elle venait exactement de dire qu'elle n'avait aucun chance de tomber amoureuse de lui maintenant qu'il l'avait prévenue que leur relation ne durerait pas longtemps.
Sa réponse lui fit quand même un effet bizarre.

Elle se sentait vide. Soudainement. Les battements de son coeur ralentirent et le contact de ses doigts sur sa peau lui donna envie de se dégager aussitôt. Elle se retint. Pourquoi se sentait-elle mal, tout à coup ? C'était elle qui avait affirmé qu'elle avait dit n'importe quoi, que sa phrase n'avait aucun sens et qu'il fallait qu'il oublie ça. Peut-être mais... mais elle aurait aimé qu'il insiste ?
Oui, quelque chose comme ça.

N'y pense pas. Elle posa sa tête contre lui et fit de son mieux pour tourner ses pensées ailleurs. L'après-midi était à peine entamé, ils avaient tout le temps de traîner ensemble, de profiter d'avoir un appart' pour eux tous seuls loin des rumeurs.
N'y pense pas. Son coeur reprit un rythme normal et la pulsion qui voulait qu'elle s'éloigne de lui finit par se calmer. Elle ferma les yeux, sans dire un mot, la tête toujours posée contre lui. N'y pense pas. Tout ira bien, alors n'y pense pas.

Sans prévenir, elle se redressa pour finir sa bière, presque trop vite, puis elle se rallongea contre lui. Une bière ne suffirait pas à anesthésier ses neurones, même pour elle qui ne buvait presque jamais. Mais elle voulait penser à autre chose. N'importe quoi sauf ça. Son indifférence totale. Pourquoi avait-il seulement pris la peine de lui poser la question ? Comment aurait-il réagi si elle avait dit oui ?
Non, rien à faire, elle ne pouvait pas s'empêcher d'y penser.

Alors elle l'embrassa avant de reposer sa tête contre son torse, les yeux fermés. Elle pouvait sentir son odeur, tout autour d'elle, son bras qu'il l'entourait, la chaleur de sa peau. Son coeur s'accéléra et elle se recroquevilla légèrement. N'y pense pas. Est-ce que cette relation était une bonne chose ? Ne risquait-elle pas d'y perdre les quelques morceaux de coeurs que ses précédentes expériences lui avaient laissés ?
Son esprit s'embrouillait et, finalement, elle se sentit partir. Pourquoi pas, après tout ? Si elle dormait, elle n'aurait pas besoin de s'inquiéter. Elle n'aurait pas à surveiller ses paroles pour être sûre de ne pas faire de gaffe. Alors elle ne chercha pas à résister au sommeil.
N'y pense pas.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

  Présentation Relations et Rps Mail
image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiro Magoichi
Professeur de Français
Masculin Messages : 113
Date de naissance : 10/08/1988
Date d'inscription : 10/09/2013
Âge : 30
Job : Prof de français
Côté coeur : Avis aux amatrices
Personnage en trois mots : Dragueur, susceptible et euh... dragueur ?

Carte d'identité
Année scolaire: /Prof de Français/
Dortoir & numéro de chambre: Appartement au centre-ville
Colocataires: /Solitude/
avatar
MessageRe: [Terminé] Idylle temporaire- posté le Mer 6 Mai - 21:30


Idylle temporaire

Hiro Magoichi / Oliade Karemi
Hiro sentit la jeune fille se crisper au contact de sa main et fronça les sourcils. Quoi ? Peut-être qu'il avait accepté trop rapidement d'oublier ce qu'elle venait de dire ? Ça voulait dire qu'elle était vraiment amoureuse de lui ? Puis elle se coucha contre lui, se détendit presque aussitôt et il se demanda s'il n'avait pas rêvé. Peut-être qu'il se faisait des idées mais...
Mais peut-être qu'elle ressentait bien plus qu'elle ne voulait bien le laisser paraître.

L'idée le dérangeait légèrement. Il avait l'impression de lui imposer une torture psychologique. Elle savait qu'ils ne resteraient pas ensemble longtemps, contrairement à ses anciennes copines. C'était une situation qu'il n'avait jamais eu à gérer. Et pour quelqu'un comme lui qui aimait la nouveauté, c'était presque perturbant de se retrouver face à quelque chose d'à la fois nouveau et désagréable.

Elle se redressa brusquement pour finir sa bière cul sec et il retint un soupir. D'accord, il ne se faisait pas d'idée. Il l'avait blessée. Qu'elle soit amoureuse de lui ou non n'était pas le problème. C'était plutôt le fait que ça lui importait peu, en vérité. Devait-il s'excuser ? Et s'il faisait fausse route ? Accepterait-il seulement qu'il s'excuse, ou le prendrait-elle mal ? Si elle prenait ça pour de la pitié, elle risquait plus de lui en vouloir qu'autre chose. Et c'était peut-être un peu de la pitié. Alors il préféra ne rien dire, jusqu'à ce qu'il entende sa respiration s'apaiser et devenir plus régulière. S'était-elle endormie ? Ce n'était pas plus mal, ça lui éviterait d'avoir à trouver quelque chose à lui dire. Il la garda contre lui et fixant son regard sur le plafond.
Bon, dans quelle histoire s'était-il encore embarqué ?

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

[Présentation]
::::
[Relations et Rp]
::::
[Paroles]
::::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageRe: [Terminé] Idylle temporaire- posté le

Revenir en haut Aller en bas

[Terminé] Idylle temporaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Rayen :: 
Kōchi
 :: Quartier Résidentiel.
-
|| Partenaires ||