AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Sur un air de relooking [PV Jun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
MessageSur un air de relooking [PV Jun]- posté le Lun 1 Déc - 14:05

« Allez Hana, va peut-être falloir te lever maintenant. Il est plus de 10h30 ! »

« Hm… grblbl… Law-nii… laisse moi encore dormir… »

« Hana ! C’est toi hier qui m’a dit de te réveiller à 10h30 car tu avais prévu d’aller faire un peu de shopping aujourd’hui. »

« Nyuu.. Oui c’est vrai… bon, bon je me lève. »

« Besoin d’aide ? »

« Nope merci ! »

Et mon frère Law partit tandis que je me levais doucement de mon lit, passant ainsi de celui-ci bien confortable à mon fauteuil roulant. Puis roulais pour pouvoir aller chercher de quoi m’habiller dans mon armoire. Etant donné qu’il fait un peu froid aujourd’hui, ce sera un jean avec un débardeur et la dernière veste blanche à la mode. Enfin, elle n’est plus vraiment dans la mode de toute le monde vu que mon frère lui a mit la marque de son clan sur le dos de sa veste. A savoir un dragon noir. Bon, okay heureusement ça reste stylé mais tout de même… J’ai déjà un kimono blanc et or avec le dragon noir présent sur celui-ci ainsi qu’une autre veste de cérémonie or et le dragon noir. Il aurait pu donc éviter…

Dire que je ne fais pas vraiment partie de toutes ses affaires, m’en fichant un peu et suivant également la volonté de mon père. A savoir, ne jamais interagir avec les affaires, ce qui me va plutôt bien car c’est un secret mais personne ne doit savoir que nous sommes une famille de mafieux… Et surtout combien l’on peut être violent, que forcément les mafieux font des choses mal… Enfin, tout un art du secret, je dois dire. Mais avec le dragon noir sur ma veste, c’est comme si tout cela n’était qu’une mascarade. Fin, je ne vais pas trop me plaindre, j’ai un bon métier, un frère que j’aime beaucoup et malgré mon handicap, je peux dire que je vis une vie plutôt normale. Et le pire, c’est que je suis la seule femme restante dans cette famille, étant donné que notre mère est décédée il y a déjà plusieurs années de cela.

J’espère juste que mon frère fera attention à lui à cause de la maladie qu’il a héritée de notre mère… Mais au lieu de penser au négatif, pensons à quelque chose de positif ! Aujourd’hui, c’est shopping et avec un peu de chance, je vais peut-être rencontrer quelques personnes. Moi qui ne sors presque jamais d’habitude. Enfin, à part pour me rendre dans l’entreprise pour qui je bosse et leur remettre mes rapports. Mangeant avec Law qui avait certainement pas mal de choses à faire, ce fut Shinji, un homme avec qui je m’entends bien et qui veille sur mon frère avec son jumeau Lavi. Qui allait m’emmener au centre commercial de Kôchi. Discutant un peu sur le trajet, j’appris que Law, Lavi et lui devaient rendre visite à un clan de mafieux voisin ennemi afin de convenir à un possible accord/traité de paix. C’est désespérant en fait de savoir que je vis au milieu de mafieux et qu’on pourrait s’en prendre à moi n’importe quand. Pour pouvoir atteindre mon frère. Mais heureusement, personne n’a vraiment fait le rapprochement pour le moment étant donné que comme je le disais, je sors que très peu et j’ai un métier tout à fait louable. A savoir tester des jeux vidéo.

Et peu de temps après, nous arrivions et me déposais ainsi devant le hall d’accueil.

« Envoyez un sms à votre frère quand vous aurez fini princesse Hana. Il viendra vous chercher lui-même je pense. »

« Merci beaucoup Shinji. A plus tard. »

Et oui, princesse… la seule femme et fille du second chef du Dragon Noir se fait appeler ainsi par tous les membres de la famille externe à ma propre famille ; donc mon père et mon frère. Et ainsi, commençait mon après-midi shopping. Je commençais tout d’abord par une boutique de vêtement style H&M. Je longeais les rayons de vêtements, prenant quelques habits à essayer quand je tombais sur une personne qui était en plein milieu et bloquait ainsi le passage vu que de l’autre côté, il n’y avait pas moyen non plus de passer. Alors la regardant, je viens à dire.

« Hm… excusez-moi mais est-ce que vous pourriez me laisser passer s’il-vous-plaît ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageRe: Sur un air de relooking [PV Jun]- posté le Lun 1 Déc - 15:11



Si cela n’avait tenu qu’à Jun, elle serait restée dormir bien tranquillement au fond de son lit. Il fallait dire qu’elle était rarement du matin et que devoir se lever l’agaçait plus qu’autre chose. Mais, comme sa mère lui avait justement fait remarquer dans le message qu’elle lui avait laissé sur son smartphone, cela faisait très mauvais genre que de faire la grasse matinée dès son arrivée.
Bon, okay, cela faisait déjà quelques temps que la famille de Jun était arrivée au Japon et que la jeune fille avait mis les pieds dans le pensionnant de Kochi. Mais pour Jun, ces semaines se ressemblaient toutes et elle avait encore du mal à se familiariser avec la ville. Et le pays. Il fallait dire ce qu’il en était. Jun avait beau porter un nom et un prénom japonais, elle n’en était pas moins une pure occidentale.

C’était donc poussée par sa mère que Jun avait décidé de mettre les pieds hors du pensionnat. Histoire de découvrir la ville dans laquelle elle allait passer le reste de sa scolarité. Avant de s’envoler de nouveau vers les Etats-Unis, parce qu’elle comptait bien suivre la destinée familiale et finir à Harvard. Pour faire quoi ? Elle l’ignorait encore. Il y avait trop de mystères fascinants en ce monde. Et n’en choisir qu’un revenait à renoncer aux autres. Ce que Jun refusait évidemment de faire.
Mais, tout de suite, Jun était bien loin de ces préoccupations. Elle se promenait simplement dans le centre-ville de Kochi, laissant son regard vagabonder entre les façades. C’était bien différent de New York ou que Belfast. La ville semblait y être plus tranquille, moins survoltée. Et c’était… Dérangeant dans un sens. Tout était si différent de l’Europe et des Etats-Unis. Ici, elle apercevait parfois des femmes qui portaient des kimonos traditionnels comme si… Comme si le temps s’était arrêté quelque part dans cette ville et qu’il n’avait jamais repris son cours. Mais elle, qui n’était japonaise que de nom, ne pouvait pas comprendre l’intérêt de porter un kimono. Elle était tellement plus à l’aise en jean. C’était confortable, pratique. Et pour tout dire : sécurisant.

Néanmoins, voir ces femmes dans les rues avait intrigué Jun. Son envie de découvrir la ville avait laissé place à une curiosité dévorante. Elle avait envie de comprendre, de voir comment les femmes de cette ville s’habillaient, où elles s’habillaient. Elle voulait saisir les modalités vestimentaires du lieu. Parce que cela permettait de comprendre bien des choses sur les modes de vie de la localité. Parce que cela permettait également d’appréhender la vision de la femme de Kochi. La vision que les gens avaient de la femme. Et la vision qu’avaient les femmes d’elles-mêmes. Ce n’était rien de plus que de la curiosité.
Une curiosité qui avait poussé Jun a entrer dans la première boutique de vêtements venue. Le choix avait totalement aléatoire. Très honnêtement, Jun n’y connaissait rien du tout en fringues, elle associait simplement des vêtements qu’elle aimait bien de manière à ce que cela ne donne pas des choses trop choquantes.

« Voyons, voyons… »

Elle fit courir ses doigts sur les différentes étoffes du magasin, ne sachant pas bien arrêter son regard. Au bout d’un instant, elle arrêta de vadrouiller au milieu des rayons et se saisit du premier truc sous ses doigts. Une robe de toute évidence à la matière fluide mais au motif… Plus que ringard de son avis. Elle haussa les sourcils, surprise de tenir une telle chose entre ses doigts, se demandant bien qui pouvait bien porter une robe de grand-mère pareille. Était-elle dans le rayon des femmes mûres (un peu trop mûres d’ailleurs) ?
Mais la petite Utsunomiya n’eut pas le temps de se poser plus de questions qu’une voix la tira de sa contemplation. Sursautant, la jeune fille tourna la tête vers une femme plus âgée qu’elle sur un fauteuil roulant. De toute évidence, à force d’être plantée au milieu des rayons, Jun avait fini par gêner quelqu’un.

« Ah… euh. Je vous prie de bien vouloir m’excuser. » bafouilla-t-elle.

Son japonais était très poli, totalement guindé et très protocolaire. Exactement que celui qu’on vous apprend à l’école mais qu’on ne parle jamais. Si Jun maitrisait bien le japonais  (au point d’être bilingue), l’anglais restait sa langue maternelle.
Ne faisant pas plus de cérémonies, Jun s’écarta pour laisser passer la femme. Cependant, ayant été coupée dans sa contemplation, elle se retrouva là, plantée comme une imbécile avec la robe vilaine (de son avis) entre les mains. Baissant le regard vers le vêtement puis le relevant vers l’inconnue, Jun rosit de gêne. Elle savait bien qu’elle n’avait pas à se justifier d’avoir un truc pareil dans les mains. Mais euuuh. Elle ne voulait pas non plus que les gens pensent qu’elle ait mauvais goût, hein.
Reposant précipitamment la robe un peu n’importe où, elle jeta un petit coup d’œil à la personne en face d’elle et dit :

« Huum. Dites, je fais une étude sur la façon de se vêtir des femmes japonaises, mais je me demandais… Suis-je vraiment dans un magasin pour les jeunes ou… ? »

Elle laissa sa phrase en suspend, ne sachant pas bien comment présenter les choses. Bon, du reste, elle ne faisait pas réellement une étude, mais pour elle, c’était tout comme. Et elle avait bien envie de savoir ce que la personne en face d’elle pensait de tout cela. Même si, franchement, ça la gênait quelque peu de demander ça de but en blanc à une inconnue en plein milieu d’un magasin. Ce n’était ni le lieu, ni le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageRe: Sur un air de relooking [PV Jun]- posté le Mar 2 Déc - 20:19

J’attendais tranquillement avec mes affaires sur les genoux, que la demoiselle veut bien m’adresser un regard et se pousser du chemin. Je n’attendis pas longtemps avant que la jeune fille se retourne vers moi, me présentant ainsi ses excuses. Elle parlait d’un japonais très poli en tout cas. C’est plutôt rare pour les jeunes, de nos jours. Enfin, je ne vais pas me plaindre de ça ! Ca change tellement des jeunes sur qui je peux tomber. Lorsque je vis qu’elle avait une robe dans les mains, je me suis demandée si elle comptait réellement l’essayer. Rien que de la voir, ce n’est pas ce genre de vêtements qu’il lui faudrait. Mais après tout, je ne peux pas m’immiscer dans la vie privée des gens et surtout leur style vestimentaire. Alors ne disant rien, je commençais à passer, roulant calmement pour voir s’il n’y avait pas d’autres choses que je pourrais essayer quand la miss me parla à nouveau.

Hum apparemment elle faisait une étude sur la mode japonaise et se demandais si elle était bien dans un magasin pour jeune. Etude sur la mode japonaise… Tiens, c’est la première fois que j’entends ce genre de choses. Je dirais plutôt qu’elle tente de trouver des vêtements qui lui vont plutôt. Souriant, je viens à m’avancer vers la demoiselle en saisissant un t-shirt jeune et plutôt classe, au passage avant de la regarder et lui adresser un sourire.

« Tu es effectivement dans un magasin pour jeunes. Si tu fais vraiment une étude sur la mode japonaise, il faut d’abord que tu saches toi ce que tu aimes dans la mode japonaise. Il y a de tout ! Des vêtements pour les femmes chics et féminines, en passant par les lolitas ou encore les originaux. Par exemple ce débardeur qui fait féminin et un peu osé à la fois, t’irait parfaitement bien tu vois. »

Hum oui, on va dire que j’avais recommencé. Mais quand il s’agit de mode, en fait, je deviens comme ça. Le genre de nana qui apporte pleins de réponses et un relooking en même temps. La regardant à nouveau, je repris la parole, voulant tout de même un peu savoir ce qu’elle cherchait exactement. Car bon, il vaut mieux savoir un peu ce que l’on cherche et dans quel style. Sinon, on fait du shopping inutile.

« Quel style recherches-tu exactement ? Je peux t’aider si tu le souhaites. »

Souriant gentiment, je lui proposais ainsi mon aide. J’ai toute mon après midi devant moi de toute façon puis ça me fait plaisir si je peux aider. Au moins, que je serve à quelque chose ailleurs que le nez fourrée dans les jeux vidéo. En attendant que la miss me réponde, je filais doucement vers le rayon d’à côté, ayant vu une robe me plaisant bien… Mais la question se pose ; vais-je vraiment arriver à la mettre ? Et surtout, pour quelles occasions ? Soupirant un peu, c’est parfois très pénible de se retrouver sur un fauteuil et ne plus pouvoir se mettre debout. Ca gâche un peu les envies de robes que l’on ne peut pas forcément mettre ou qui ne vont pas car ça remonte tout en étant assise toute la journée… Accident de merde qui a tout gâché… Mais, je ne suis pas là pour montrer mes faiblesses et rien ne sert de se lamenter sur mon sort ! On se ressaisit et tout de suite !



HRP : Désolée si je ne réponds pas rapidement^^ Enjoy !]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageRe: Sur un air de relooking [PV Jun]- posté le Dim 7 Déc - 0:53





Victoire pour le peuple ! La jeune femme que Jun avait abordée répondait ! Et elle répondait avec une facilité déconcertante en plus. Un peu comme si la mode était son sujet de prédilection. De toute évidence, Jun avait fait un bon choix en s’adressant à cette personne. Et comme pour exprimer cette idée, son visage se fendit en un large sourire joyeux.

« Cool ! Pour tout dire, ce n’est pas réellement une étude… » expliqua Jun. « Mais c’est tout comme ! »

Un jour, elle serait une grande chercheuse. Alors autant commencer à se préparer dès maintenant. Mais cette fois, pour ne pas faire fuir tout de suite la jeune femme en fauteuil, Jun ne sortit pas son petit carnet de cuir noir dans lequel elle notait presque tout et n’importe quoi. Bon, d’accord, son carnet ne lui servait à rien en raison de sa mémoire eidétique. Mais elle affectionnait particulièrement ce carnet de cuir et aimait le sortir en toutes occasions. Néanmoins, pour le moment, il était au chaud au fond de son sac en bandoulière.

Saisissant le débardeur que la jeune femme lui avait tendu, Jun le regarda d’un air songeur, plissant légèrement les yeux. Elle n’était pas contre les vêtements légèrement osés, mais ce qu’elle aimait, elle, c’était dévoilé ses longues jambes dorées avec des shorts. De son avis, sa poitrine n’était pas assez opulence pour être véritablement attrayante. Mais hé ! Qu’est-ce qu’elle en savait du haut de ses dix-sept ans ? Pour le coup, elle préférait s’en remettre à l’avis de cette personne.

« Je ne suis pas bien sûre de ce que je veux… Disons que je suis novice en matière de vêtements. »

Elle n’aimait pas vraiment reconnaître que quelque chose pouvait lui échapper. Mais c’était bel et bien le cas. Sa mère était déjà âgée et pas franchement portée sur la mode. Son frère n’était pas non plus une référence. Ne parlons même pas de son père… Famille d’intellectuels. Cela ne se voyait pas au style de Jun, mais tout de même.

« J’aime tout ce qui est urbain en fait. Si vous voyez ce que je veux dire… »

Ouais, pas sûr hein. Pas Jun n’était pas franchement claire dans ses propos. De toute façon, ça se voyait à sa tête qu’elle était complètement paumée. Cependant, elle ne demandait qu’à apprendre. Ce fut pourquoi elle suivit tout naturellement son interlocutrice dans les rayons, des étoiles brillant dans les yeux. Parce que, de toute évidence, Jun était ravie de se trouver auprès de quelqu’un qui lui présentait spontanément son aide. C’était rare ! Et tellement agréable.

« Si cela ne vous embête pas de perdre du temps avec moi, je ne veux pas vous déranger dans vos achats… » lança-t-elle tout de même.

D’habitude, elle était un peu plus directe. Mais il fallait avouer qu’elle ne savait pas bien comment se comporter. M’enfin…
Tout comme la jeune femme avec elle, elle dirigea son regard vers les robes et, de nouveau, fit courir ses doigts sur les tissus, tout en gardant de débardeur coincé sous son bras. Elle aimait bien la fluidité de certaines matières sous ses doigts.

«Au fait, je m’appelle Jun. Jun Utsunomiya. »

C’était bien normal de se présenter. D’autant qu’elle imposait plus ou moins sa présence à cette agréable personne. Loin de se douter des tristes pensées de son vis-à-vis, Jun tendit sa main en direction de la jeune femme pour faire sa présentation en bonne et due forme. Hé, elle était une fille polie, tout de même !

« C’est sans doute indiscret de vous poser la question, mais… Vous êtes venue acheter quelque chose de particulier ? »

Jun ne pouvait pas s’en empêcher. Elle ne pouvait pas s’empêcher de poser des questions, ne masquant à peine sa curiosité viscérale. Du coup, elle se montrait sous son véritable jour : celui d’une fille un peu trop curieuse. Qui parlait vraiment beaucoup. Surtout quand elle savait qu’on allait sans doute lui répondre avec plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageRe: Sur un air de relooking [PV Jun]- posté le Dim 7 Déc - 18:06

Lorsque la réponse de la miss en face de moi me vint aux oreilles, je souris en comprenant que j’avais bien tilté que ce n’était pas vraiment pour une étude mais plutôt une recherche de vêtements qui lui irait bien. Je dois être devin parfois. Enfin bref, souriant simplement, je lui avais donc montré ce débardeur et je crois qu’elle ne fut pas très attirée par le vêtement. Fin après, je peux me tromper bien sûr. Et je dois dire que c’est tout de même agréable de tomber sur une personne qui ne me regarde pas de haut ou comme une pestiférée. La miss m’expliqua ensuite qu’elle était une novice en matière de vêtements, ce que j’avais assez bien compris dès la première minute où l’on s’est parlé.

Je réfléchissais alors un peu à quel style lui irait le mieux quand elle ajouta qu’elle aimait bien le style urbain. Oui, le genre de vêtement où on se sent à l’aise dedans quoi. Comme un jean et un t-shirt par exemple. Je m’habille également de ce style mais disons que j’agrémente toujours d’un quelque chose qui transforme ma tenue en style féminin. Suite à ces nouvelles informations, toujours en souriant, je me dirigeais donc à travers les divers rayons et commençais à réfléchir un peu à ce qui pourrait lui aller le mieux. Lorsque les robes attirèrent mon regard. Je commençais à chercher un peu, n’ayant pour l’instant pas répondu à ses dires. Puis je la regardais, venant prendre la parole cette fois-ci.

« Oh mais tu ne me déranges absolument pas voyons ! Et puis faire du shopping, ce n’est pas drôle quand on est seule, tu sais.. »

Souriant un peu, je venais ainsi de lui dire sincèrement que sa présence ne me dérangeait absolument pas. Au contraire, ça me faisait réellement plaisir. Puis me rejetant un instant dans les robes, j’en trouvais une. Plutôt courte, pas trop décolletée. Enfin courte, une qui arrive au dessus des genoux quoi. Elle était blanche avec un nœud bleu et je ne sais pas pourquoi, d’un seul coup, je me suis dis que Jun pourrait la porter. Car oui, la miss venait de me donner son nom. Lui tendant alors la main en guise de politesse, je fis de même et me présentais.

« Enchantée, moi c’est Hana Yumeda. Regarde cette robe, je trouve qu’elle t’irait bien. Oh bien sûr, tu as le droit de ne pas aimer mais je pense que tu devrais quand même l’essayer ! »

Souriant de façon enthousiasmante tout de même, je me dirigeais tranquillement, en prenant mon temps, vers d’autres rayons. N’ayant certainement pas fini de conseiller Jun en matière de vêtements urbains comme elle le souhaite. Et puis, au moins, si elle veut quelques robes de soirée, elle pourra les porter. Oui, je dois dire que je jalouse un petit peu les personnes qui peuvent encore marcher sur leurs deux jambes… Mais bon, c’est comme ça. Et pour ne pas laisser un trop grand froid, je répondis à sa question.

« Hm si je cherche quelque chose en particulier… Et bien, à vrai dire, pas vraiment ! J’aime faire du shopping et m’acheter de nouveaux vêtements alors voilà la raison de ma venue. Et puis, c’est bientôt les fêtes alors je dois me trouver une tenue tout quand même. »

Bon ouais, je n’avais encore pas assez de fringues sur les genoux comme ça. Ainsi on pouvait voir que j’étais réellement passionnée par la mode en général. Puis regardant à nouveau Jun, je lui fis un sourire.

« Si tu vois des choses que tu aimes mais que tu n’es pas certaine de savoir si cela te va ou pas, n’hésite pas à me demander conseil. Et peux me tutoyer aussi ; tu sais je n'ai que 22 ans après tout ! »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageRe: Sur un air de relooking [PV Jun]- posté le

Revenir en haut Aller en bas

Sur un air de relooking [PV Jun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Rayen :: 
Kōchi
 :: Centre-ville.
-
|| Partenaires ||