AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

À la recherche d'un sauveur -suite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Shimeku Nagashi
Club d'Arts Martiaux
Féminin Messages : 1231
Date de naissance : 03/02/1996
Date d'inscription : 02/07/2013
Âge : 22

Carte d'identité
Année scolaire: 2ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir A - Chambre n°01
Colocataires: Lewin Rainer, Haku Miyake & Dave Saddler
avatar
MessageÀ la recherche d'un sauveur -suite- posté le Dim 9 Mar - 1:34

À la recherche d'un sauveur
Suite


Elle attendit qu’il trouve une idée. Patiemment. Ou pas. Shimeku n’est pas trop patiente, dans la vie. Elle n’aime pas attendre. Pas du tout. Ça l’énerve.
-Je ne connais pas encore bien le bâtiment... et je ne sais pas trop s'il y a des surveillants qui traînent autour des salles de cours...
Elle ne savait pas non plus. Fallait pas se méprendre sur son cas. C’est pas parce qu’elle sèche les cours de temps en temps, qu’elle a des notes à chier, qu’elle a déjà fait une excursion nocturne dans la salle des profs’ avec Lewin pour essayer de voler des examens que… que quoi, au fait? Elle se force quand même, pour ses notes. Mais quand elle est découragée… Elle est découragée. Faudrait un bon coup d’pied dans le cul pour qu’elle se décide à bouger enfin. Mais reste qu’elle n’apprenait pas par cœur les horaires des surveillants de nuit et aux endroits exactes où ils se trouvent, comme si ça serait une carte aux trésors.
-Cela dit, je pense qu'ils surveillent plus la salle info et la cuisine, alors ça ne coûte rien de tenter le coup..
Elle bondit sur les pieds, jugeant qu’il fallait mieux ne pas trop trainer par ici. Ça pourrait être mauvais. Pour lui, pour elle, pour les deux. Elle ignorait quelle genre de réputation il avait auprès de ses collègues, mais il risquait peut-être le renvoie si il se ferait prendre dans une situation de ce genre. À vrai dire, il n’y avait rien du tout, mais par d’autres yeux… Fallait quand même avouer que c’était louche, rien qu’un peu. Elle attrapa son portable et se dirigea vers les salles de cours. Longeant le corridor, Magoichi derrière lui, elle se dirige au fond.
-Ici, ça ira ? J’pense que y’a moins de chance qu’on se fasse prendre au fond… Si y’a quelqu’un qui vient.
Demande Shimeku, s’arrêtant devant la classe du fond. Elle lève les yeux vers lui.
-Pourquoi veux-tu que je reste avec toi?

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Présentation ♣️ Fiche de relations

Couleur : #d40825
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiro Magoichi
Professeur de Français
Masculin Messages : 113
Date de naissance : 10/08/1988
Date d'inscription : 10/09/2013
Âge : 29
Job : Prof de français
Côté coeur : Avis aux amatrices
Personnage en trois mots : Dragueur, susceptible et euh... dragueur ?

Carte d'identité
Année scolaire: /Prof de Français/
Dortoir & numéro de chambre: Appartement au centre-ville
Colocataires: /Solitude/
avatar
MessageRe: À la recherche d'un sauveur -suite- posté le Dim 9 Mar - 2:21

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle semblait vraiment pressée de sortir de ce couloir. Bon c'était peut-être normal, et il devait être une des rares personnes au monde à ne pas paniquer un peu quand il se retrouvait dans une situation risquée. Même s'il préférait quand même être loin quand un surveillant passerait dans le coin.
Il la suivit en marchant au même rythme qu'elle, même s'il jetait de temps en temps un regard derrière lui pour être sûr que personne ne surgirait à l'angle d'un couloir pour lui dire qu'ils n'avaient rien à faire ici, l'un comme l'autre.

-Ici, ça ira ? J’pense que y’a moins de chance qu’on se fasse prendre au fond… Si y’a quelqu'un qui vient.

Oui, ça semblait logique. Même le plus zélé des surveillants avait parfois la flemme d'aller jusqu'au bout du couloir. De mémoire, il avait déjà joué là-dessus pour se cacher quand lui-même ne respectait pas le couvre-feu. Il avait presque l'impression de faire un gros retour en arrière. Il testa la poignée (fermée) avant de sortir ses clefs de sa poche et d'ouvrir la porte.
Voilà, à partir de là, si quelqu'un arrivait, ils étaient fichus tous les deux.

-Pourquoi veux-tu que je reste avec toi?

Il ne savait pas comment répondre à ça. Enfin si, plus ou moins. Il appréciait sa compagnie, et il se sentait un peu seul dans cette ville, pour l'instant. D'un autre côté, il ne connaissait pas son âge, et il avait peur de passer pour quelqu'un de légèrement flippant si la différence était trop grande. M'enfin bon...

-C'est plutôt rare de trouver quelqu'un avec qui discuter à cette heure-là, et c'est toujours sympa.

Il faisait attention à ses mots, pour une fois. Il avait tellement l'habitude de draguer à tout va qu'il sortait parfois des phrases étranges sans s'en rendre compte, alors il tâchait de surveiller ses paroles. Histoire d'éviter de lui faire peur.

Il entra dans la pièce sans allumer la lumière. En fait, à part le portable de Shimeku, il n'y avait pas grand chose qui les éclairait. Il attendit qu'elle entre pour refermer la porte derrière elle, pas à clefs non plus, et s'assit sur une table. Une mauvaise manie qui faisait grincer les dents de ses élèves les plus sérieux, et rire les autres.

-Enfin je peux aussi parler tout seul si tu n'as pas envie de rester.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

[Présentation]
::::
[Relations et Rp]
::::
[Paroles]
::::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shimeku Nagashi
Club d'Arts Martiaux
Féminin Messages : 1231
Date de naissance : 03/02/1996
Date d'inscription : 02/07/2013
Âge : 22

Carte d'identité
Année scolaire: 2ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir A - Chambre n°01
Colocataires: Lewin Rainer, Haku Miyake & Dave Saddler
avatar
MessageRe: À la recherche d'un sauveur -suite- posté le Dim 9 Mar - 5:48

À la recherche d'un sauveur

-C’est plutôt rare de trouver quelqu’un avec qui discuter à cette heure-là, et c’est toujours sympa.

C’est vrai. Quand tu t’ennuies à minuit, que tu tournes en rond dans les couloirs, que tout le monde dort dans les dortoirs (wah j’fais de la poésie!)… Ben, tu t’ennuis un peu. Pas qu’un peu, en fait. Shimeku, elle connaissait bien l’ennui. Surtout depuis qu’elle était au Japon, loin de sa famille, ses amis, son pays. Loin de tout et avec comme seule compagnie ses jeux vidéo. Mais quand elle les avait fini, que lui restait-il ? L’ennui. Elle n’avait jamais beaucoup de personnes à qui parler, se confier. Bien sûr, elle avait des amis ici et là, mais c’était plutôt des connaissances, en fait. Pas des amis, pas de vrais amis.

-Enfin je peux aussi parler tout seul si tu n’as pas envie de rester.

Sourire. Elle déposa le portable qui les éclairait faiblement au coin d’une table, allant s’asseoir sur une autre, face à lui.

-Parler tout seul ? J’aimerais bien voir ça!

Puis le silence revient. Elle n’était pas particulièrement mal à l’aise mais elle ne savait pas trop quoi dire, là comme ça. Ils ne se connaissaient pas après tout. Et ils étaient tous les deux dans une salle de classe en pleine nuit. C’était un prof, surtout. Se mordillant inconsciemment la lèvre, elle trouvait ses pieds très intéressants depuis une dizaine de secondes. Pieds nus… Oui, elle aurait pu s’habiller un peu plus. Mais elle n’y avait pas réellement pensée en sortant de son dortoir, elle s’en foutait et elle voulait surtout régler le fameux problème avec le portable. Puis de toute façon, des sous-vêtements c‘était pas bien différent qu’un maillot de bain et elle avait une veste.  

-Alors, on fait quoi?

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Présentation ♣️ Fiche de relations

Couleur : #d40825
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiro Magoichi
Professeur de Français
Masculin Messages : 113
Date de naissance : 10/08/1988
Date d'inscription : 10/09/2013
Âge : 29
Job : Prof de français
Côté coeur : Avis aux amatrices
Personnage en trois mots : Dragueur, susceptible et euh... dragueur ?

Carte d'identité
Année scolaire: /Prof de Français/
Dortoir & numéro de chambre: Appartement au centre-ville
Colocataires: /Solitude/
avatar
MessageRe: À la recherche d'un sauveur -suite- posté le Mer 19 Mar - 10:06

Au moins ils avaient de la lumière. Il n'avait pas pensé à ça, mais c'était quand même plutôt pratique qu'elle ait un portable pour éclairer la salle. Parce qu'allumer la lumière de la pièce n'était pas la façon la plus discrète du monde d'être dehors après le couvre-feu, et être dans le noir complet, même avec quelqu'un pour discuter, ne faisait pas vraiment partie de ses passions, dans la vie. Il n'avait pas spécialement peur du noir, mais il aimait voir où il se trouvait.

-Parler tout seul ? J’aimerais bien voir ça!
-Je ne suis pas très doué pour parler tout seul, en fait. Ce n'est pas drôle d'avoir les réponses à toutes les questions avant de les poser.

Pas doué pour parler tout seul mais très doué pour raconter n'importe quoi, par contre. Il se demanda combien de phrases bizarres dans ce genre il avait sorti ce soir. Entre ça et son histoire de héros et de héros ténébreux, il retrouvait son talent pour les conversations sans aucun sens.

-Alors, on fait quoi?

Bonne question. Il n'y avait pas pensé, alors que c'était lui qui avait proposé qu'elle ne retourne pas dans sa chambre à l'origine. Il voulait juste discuter avec elle, mais le problème était de trouver un sujet de conversation.

-Hm... Je sais pas, tu ferais quoi si je n'étais pas prof ?

Non parce que mine de rien, il avait remarqué que ça la dérangeait un peu (à moins qu'il soit juste parano). C'était qui l'énervait un peu d'avoir choisi ce travail : il intimidait les gens alors qu'il n'avait presque pas conscience de cette soi-disant position d'autorité.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

[Présentation]
::::
[Relations et Rp]
::::
[Paroles]
::::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shimeku Nagashi
Club d'Arts Martiaux
Féminin Messages : 1231
Date de naissance : 03/02/1996
Date d'inscription : 02/07/2013
Âge : 22

Carte d'identité
Année scolaire: 2ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir A - Chambre n°01
Colocataires: Lewin Rainer, Haku Miyake & Dave Saddler
avatar
MessageRe: À la recherche d'un sauveur -suite- posté le Mer 25 Juin - 20:38

La faible lueur émanant du portable suffisait à éclairer la salle. Du moins, suffisamment pour qu'ils ne soient pas dans le noir complet et juste assez pour que quelqu'un qui passe ne trouve pas ça suspect. Mais si ça arrivait, il est un prof, alors il se disait que forcément il trouverait quelque chose en guise d'excuse pour leur présence. « Je ne suis pas très doué pour parler tout seul, en fait. Ce n'est pas drôle d'avoir les réponses à toutes les questions avant de les poser. » Ouais, c'est vrai. Difficile de parler tout seul sans finir par s'ennuyer au bout d'un instant, instant qui pourrait se résumer quelques minutes. Même si ça lui était déjà arrivé de se disputer avec sa conscience... Elle soupira, se disant que finalement, peut-être qu'elle aurait dû retrouver gentiment dans sa chambre, au lieu de se retrouver face à face avec lui, sans savoir quoi dire et quoi faire. Elle était un peu gênée et peut-être que lui aussi.

De qu'est-ce qu'un prof de français et une élève pourraient bien discuter ? C'est pourquoi sa question la surpris. « Hm... Je ne sais pas, tu ferais quoi si je n'étais pas prof ? » Relevant un instant la tête, elle capta son regard et fronça légèrement les sourcils, l'air de réfléchir. S'il n'était pas prof ? Shimeku pensait que ça ne changeait rien, mais elle réalisa qu'en fait de compte, oui. Elle était gênée justement parce qu'il était un prof et ça l'intimidait un peu, il était en position d'autorité et peut-être que... C'était une ruse. Après tout, ce n'était pas la première fois qu'elle se baladait dans les couloirs la nuit, que ça soit pour trouver un sauveur ou faire des conneries. Elle chassa ses idées de sa tête, haussant les épaules pour lui répondre. « Je sais pas trop. Tu... Je serais moins... gênée, je pense, mais... »

D'un bond, elle saute au sol, frissonnant légèrement au contact du carrelage froid sur ses pieds nus. Se dirigeant vers les fenêtres, elle observa la cour simplement éclairée par les réverbères ici et là. « Je suis pas très bavarde, de toute façon. J'ai pas l'habitude de parler avec les autres. » Parce que même s'il y avait une possibilité qu'elle soit moins gênée si c'était un élève tout comme elle, Shimeku se doutait bien qu'elle soit aussi silencieuse, une fois passé le moment de bonheur d'avoir trouvé un sauveur. Elle lui retourna la question, ses yeux quittant la fenêtre pour se tourner vers l'homme. « Et toi, tu ferais quoi si j'étais pas une élève ? » Après tout, peut-être que lui aussi avait cette espèce de gêne.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Présentation ♣️ Fiche de relations

Couleur : #d40825


Dernière édition par Shimeku Nagashi le Mar 7 Oct - 5:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiro Magoichi
Professeur de Français
Masculin Messages : 113
Date de naissance : 10/08/1988
Date d'inscription : 10/09/2013
Âge : 29
Job : Prof de français
Côté coeur : Avis aux amatrices
Personnage en trois mots : Dragueur, susceptible et euh... dragueur ?

Carte d'identité
Année scolaire: /Prof de Français/
Dortoir & numéro de chambre: Appartement au centre-ville
Colocataires: /Solitude/
avatar
MessageRe: À la recherche d'un sauveur -suite- posté le Sam 20 Sep - 19:32

Hiro croisa les jambes. Elle avait l'air à la fois gênée et inquiète. Est-ce qu'elle avait encore peur qu'il lui file une heure de colle ? Ou alors c'était qu'il avait mal choisi l'endroit et qu'elle avait peur de lui, du coup, ce qui voulait dire qu'il passait pour quelqu'un de bizarre. Il ramena ses cheveux en arrière, histoire de se sortir cette idée de la tête.

« Je sais pas trop. Tu... Je serais moins... gênée, je pense, mais... »

Bon. Déjà ça voulait dire qu'elle n'avait pas peur de lui mais que c'était juste le fait qu'il soit prof qui la gênait. C'était un début. Ca l'agaçait un peu, mais c'était un début.

« Je suis pas très bavarde, de toute façon. J'ai pas l'habitude de parler avec les autres. »

Elle était maintenant penchée à la fenêtre mais lui ne bougea pas. Pour quelqu'un comme lui, ça paraissait toujours étrange qu'on puisse être mal à l'aise avec les autres. Il avait rencontré un certain nombres de personnes timides dans sa vie, mais il avait toujours eu énormément de mal à se mettre à leur place.

« Et toi, tu ferais quoi si j'étais pas une élève ? »

Sa question le prit au dépourvu. Euh... c'était une question à laquelle il préférait ne pas répondre. Ne pas répondre du tout. Il toussota pour reprendre une contenance et s'empêcher de sortir la première chose qui lui passait par la tête, et qui aurait été une très mauvaise idée. Il n'oubliait pas qu'il ne connaissait pas son âge et que, même si elle était mignonne, il préférait éviter de passer pour un dangereux malade. Alors il haussa les épaules.

-Je n'en ai pas la moindre idée. A vrai dire je n'y ai pas songé une seconde, j'ai encore du mal avoir ces histoires d'autorité.

Une vérité un peu moins flippante, déjà. Enfin bon, si c'était pour rester ici à rien faire, autant la ramener dans sa chambre directement, ça serait plus simple, et plus rapide. Il se leva juste le temps de vérifier par la petite lucarne de la porte que personne ne s'approchait.

-Sinon... Tu as des jeux sur ton pc ? C'est une façon comme une autre de passer le temps.

Même si la plupart des jeux modernes ne se jouaient que rarement à deux, et encore moins à deux sur le même écran, il y en avait encore. Alors qui sait. Sinon, il pouvait toujours la raccompagner.

[Ouh ce retard monstrueux x_x]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

[Présentation]
::::
[Relations et Rp]
::::
[Paroles]
::::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shimeku Nagashi
Club d'Arts Martiaux
Féminin Messages : 1231
Date de naissance : 03/02/1996
Date d'inscription : 02/07/2013
Âge : 22

Carte d'identité
Année scolaire: 2ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir A - Chambre n°01
Colocataires: Lewin Rainer, Haku Miyake & Dave Saddler
avatar
MessageRe: À la recherche d'un sauveur -suite- posté le Lun 6 Oct - 2:29

Ses yeux avaient quittés la fenêtre pour se tourner vers le jeune professeur. Jeune, parce qu'il avait pas cette horrible tête de vieux professeur grincheux, il n'avait pas de ride et surtout, il semblait sensiblement nouveau à Rayen. Il ne semblait pas du tout suivre les règlements du pensionnat À sa question, il tousseta, il semblait plutôt pris au dépourvu. « Je n'en ai pas la moindre idée. A vrai dire je n'y ai pas songé une seconde, j'ai encore du mal avoir ces histoires d'autorité. »

Shimeku sourit et dans le fond, bien qu'elle ait un semblant d'idée de la vérité, ça la faisait rire. Si il n'y avait pas eu ce fameux petit toussotement qui, au fond voulait tout dire, il aurait pu être parfaitement crédible. Il aurait pu. Mais en même temps, c'est vrai qu'il n'allait pas risquer de balancer ce genre de paroles, même si ils étaient rien que tous les deux, sans personne à écouter à la porte, sans personne pour le dénoncer. Mais elle, elle pourrait. Même si c'est pas son genre, elle pourrait très facilement retourner ça contre lui. Mais Shimeku s'en fout.

« Sinon... Tu as des jeux sur ton pc ? C'est une façon comme une autre de passer le temps. » Elle haussa les épaules, quittant finalement la fenêtre pour s'asseoir sur le bureau, face à lui. Elle prit son PC sur ses genoux, le faisant quitter la mise en veille. « Hm.. Je vérifie, mais je pense pas que j'en ai qui se jouent à deux. Sur le même ordi, j'veux dire.. Puis, il me reste pas beaucoup de batterie. Une autre fois ? »

Effectivement, la batterie vide au coin de l'écran clignotait, affichant qu'il restait seulement 7% de batterie. Elle soupira, exaspérée par l'incompétence de la machine. Un PC portable pour jouer, dans son cas, c'était nettement plus pratique mais ce n'est pas ce qui est le meilleur. Premièrement, l'autonomie, deuxièmement, les compétences d'une tour, en général, dépassaient celles d'un portable. Masi dans son cas, ça restait grandement suffisant. Le PC ne tarda pas à s'éteindre dans un joli son de « Tu tuu tuuu ». Elle le déposa à nouveau un bureau à côté, soupirant.

Ils étaient maintenant dans le noir complet, mais ses yeux avaient fini par s'habituer au faible éclairage de la pièce. « Alors, hum... En vrai, tu ferais quoi si j'étais pas une élève ? T'y a songé, avoue. »

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Présentation ♣️ Fiche de relations

Couleur : #d40825


Dernière édition par Shimeku Nagashi le Mar 7 Oct - 5:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiro Magoichi
Professeur de Français
Masculin Messages : 113
Date de naissance : 10/08/1988
Date d'inscription : 10/09/2013
Âge : 29
Job : Prof de français
Côté coeur : Avis aux amatrices
Personnage en trois mots : Dragueur, susceptible et euh... dragueur ?

Carte d'identité
Année scolaire: /Prof de Français/
Dortoir & numéro de chambre: Appartement au centre-ville
Colocataires: /Solitude/
avatar
MessageRe: À la recherche d'un sauveur -suite- posté le Mar 7 Oct - 3:07

- Hm.. Je vérifie, mais je pense pas que j'en ai qui se jouent à deux. Sur le même ordi, j'veux dire.. Puis, il me reste pas beaucoup de batterie. Une autre fois ?

Bon, tant pis... D'un côté c'était peut-être mieux, ça aurait impliqué d'être assez près d'elle, surtout sur un seul PC, et il se connaissait suffisamment bien pour savoir qu'il en aurait profité. Au moins un peu.
L'ordinateur ne tarda pas à s'éteindre et Hiro grimaça légèrement. Pas que l'idée d'être seule dans le noir avec une fille le dérangeait (loin de là !) mais il préférait avec une source de lumière. De préférence suffisante pour voir plutôt que de simplement discerner quelque chose. Bon, ses yeux s'habituèrent quand même vite à l'obscurité.

- Alors, hum... En vrai, tu ferais quoi si j'étais pas une élève ? T'y a songé, avoue.

Hiro leva les yeux au ciel et rit légèrement, dans un souffle. Il se leva de son bureau dans un haussement d'épaule.

-Je t'ai dit que ça ne changeait rien, élève ou pas.

Il n'avait pas vraiment dit ça, mais c'était l'idée. Surtout que c'était vrai, élève ou pas ça ne l'avait jamais empêché de jouer les bourreaux des coeurs. C'était plus l'âge qui coinçait. Mais sincèrement, elle s'attendait à ce qu'il réponde quoi ? Il était déjà du genre à déguiser la vérité, pour ne pas dire mentir, sur des points insignifiants de sa vie, alors répondre de but en blanc à une question pareille ? Genre "tu serais pas la première de mes élèves que je dragues" ? Hm... non. Par contre...

Hiro s'approcha d'elle et prit une de ses mèches entre ses doigts. Il se pencha vers elle pour la regarder dans les yeux.

-Songé à quoi ?

Il sourit presque aussitôt, un sourire qui n'allait pas vraiment avec le ton faussement innocent de sa voix, et attendit un peu avant de se reculer. Bon, il faisait n'importe quoi. Totalement n'importe quoi. Ou l'art de se comporter en plus exemplaire doublé d'un mec flippant. Peu importe. C'est elle qui insistait pour qu'il réponde à cette question, après tout.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

[Présentation]
::::
[Relations et Rp]
::::
[Paroles]
::::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shimeku Nagashi
Club d'Arts Martiaux
Féminin Messages : 1231
Date de naissance : 03/02/1996
Date d'inscription : 02/07/2013
Âge : 22

Carte d'identité
Année scolaire: 2ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir A - Chambre n°01
Colocataires: Lewin Rainer, Haku Miyake & Dave Saddler
avatar
MessageRe: À la recherche d'un sauveur -suite- posté le Mar 7 Oct - 4:40

Ses yeux s'étaient habitués tranquillement à la noirceur ambiante, distinguant maintenant les traits du jeune homme assis en face d'elle, même si elle l'avait déjà pu l'observer auparavant à la lueur de ... de son ordinateur, finalement. Vu l'heure, elle ne savait pas trop ce qui la rentenait. Elle avait des cours le lendemain matin - et probablement que lui aussi. Malgré l'heure, elle n'était pas fatiguée. Elle avait toujours été comme ça : si elle se réveillait, elle n'arrivait pas à se rendormir avant au moins une heure, même si elle est fatiguée.

Shimeku pu entendre son rire face à sa question. Il se leva. « Je t'ai dit que ça ne changeait rien, élève ou pas. » Ah ? Non, il avait pas dit ça, mais elle n'allait pas le contredire. En fait, c'était plutôt un mélange de curiosité et de "provocation", si on pouvait dire ça comme ça. Provocation dans le sens qu'elle savait que c'était pas vrai, son histoire, et qu'elle voulait le pousser à l'avouer. Pourquoi ? Shime n'avait pas besoin de raison particulière, elle aimait bien se moquer gentiment des gens qui l'entouraient.

L'étudiante fut sorti de ses pensées quand il captura une mèche de ses cheveux entre ses doigts. « Songé à quoi ? » Magoichi était considérablement plus proche d'elle. Avant qu'elle eut le temps de réagir, il souriait et s'était reculé. Même si le sourire ne collait pas avec ça voix, le genre de voix totalement inocente que prendrait un gamin de cinq ans qui se défend ardemment lorsqu'il est accusé d'avoir tout le chocolat, alors qu'il est tâché partout de chocolat. Ça l'amusait. La fatigue, probablement.

Shime sauta d'un bond de son bureau. « Je ne sais pas... » Il devait avoir une tête de plus qu'elle. Elle dû lever la tête pour soutenir son regard. Elle avait l'impression qu'il essayait de retourner ça contre elle, l'accuser silencieusement d'insister sur cette question et de vouloir savoir. Même si elle savait déjà. Elle sourit à Magoichi, lui relançant la question encore une fois. « Tu devrais savoir à quoi songe un Héro, n'est-ce pas ? Moi, non. » Après tout, c'est lui avait insisté pour passé du rang de Sauveur au rang d'Héro.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Présentation ♣️ Fiche de relations

Couleur : #d40825
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiro Magoichi
Professeur de Français
Masculin Messages : 113
Date de naissance : 10/08/1988
Date d'inscription : 10/09/2013
Âge : 29
Job : Prof de français
Côté coeur : Avis aux amatrices
Personnage en trois mots : Dragueur, susceptible et euh... dragueur ?

Carte d'identité
Année scolaire: /Prof de Français/
Dortoir & numéro de chambre: Appartement au centre-ville
Colocataires: /Solitude/
avatar
MessageRe: À la recherche d'un sauveur -suite- posté le Lun 13 Oct - 4:33

« Je ne sais pas... »

Ni l'un ni l'autre n'avait envie de préciser l'idée, visiblement. Ils se renvoyaient la balle jusqu'à ce que l'un des deux finisse par dire ce qu'il avait en tête - ce qu'elle pensait qu'il avait en tête, le fait qu'elle ait raison n'était pas la question. Ce ne serait pas lui. D'abord parce qu'il était la personne la moins honnête du monde, ou presque, ensuite parce qu'à choisir entre exprimer sa pensée et la réaliser, il choisirait la deuxième solution presque sans hésiter. Seulement si elle insistait, bien sûr.
Parlant d'insister...

« Tu devrais savoir à quoi songe un Héro, n'est-ce pas ? Moi, non. »

A quoi pense un héros, hm ? Si on se fiait au cinéma, les héros sauvaient des filles, quand ce n'étaient pas le monde, juste pour avoir une happy end façon conte de fée - le mariage et la collection de mômes qui va avec. Bon... A en croire le cinéma, il n'était pas si héroïque que ça, finalement. Les fins "heureuses" ressemblaient plus à ses cauchemars qu'à ses rêves.

Puisqu'ils en étaient là, autant répondre à sa question sans y répondre. Il prit sa main pour la ramener près de lui et passa une main autour de sa taille. De l'autre, il souleva doucement son menton pour croiser son regard - à défaut de regarder ailleurs.

-Les héros pensent tout un tas de choses.

Il sourit.

-Mais personnellement, je suis un héros parfait qui n'a jamais d'arrière-pensée et qui ne voit pas du tout de quoi tu parles.

Mouais, on y croit. Ça l'amusait, cette espèce ce jeu de qui cédera le premier. Il ne pouvait pas garantir que ce ne serait pas lui - ça dépendait principalement du sens de "céder". Mais c'était amusant. Parce qu'il était tard, parce qu'elle était mignonne et parce qu'il était très loin d'être un "héros parfait". Ce n'était pas pour rien qu'il faisait tout son possible pour la regarder dans les yeux.

Il passa sa main sur sa joue pour replacer une mèche derrière son oreille.

-Mais je t'en prie, précise ta pensée.

La rendre responsable ? Non, pas du tout.. Enfin dans tout ça, il ne savait plus trop qui provoquait l'autre.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

[Présentation]
::::
[Relations et Rp]
::::
[Paroles]
::::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shimeku Nagashi
Club d'Arts Martiaux
Féminin Messages : 1231
Date de naissance : 03/02/1996
Date d'inscription : 02/07/2013
Âge : 22

Carte d'identité
Année scolaire: 2ème année
Dortoir & numéro de chambre: Dortoir A - Chambre n°01
Colocataires: Lewin Rainer, Haku Miyake & Dave Saddler
avatar
MessageRe: À la recherche d'un sauveur -suite- posté le Mer 22 Oct - 20:04

Il était tard, très tard, elle était fatiguée, elle ne réfléchissait plus et les paroles s’échappaient sans avoir été préalablement validées par ses neurones. Comment ça, ce n’est pas une excuse ? Tant que ce n’est pas elle qui cédait, ça ne serait pas sa faute, mais la sienne, ça serait lui le responsable et juste lui. Elle n’y est pour rien, non, si elle est curieuse et l'avait toujours été ? « Les héros pensent tout un tas de choses. Mais personnellement, je suis un héros parfait qui n'a jamais d'arrière-pensée et qui ne voit pas du tout de quoi tu parles. Mais je t'en prie, précise ta pensée. » Après tout, elle voulait simplement savoir à quoi il pensait – et le fait qu’elle le savait déjà ne  comptait pas, bien sûr. L’important c’était que ça l’amusait. Peut-être aussi un peu l’influence de la fatigue…

Elle sourit, ne cherchant pas à détourner son regard du sien. Elle le fixait, posant, agrippant légèrement son haut dans sa main, sa main libre posée sur le bureau derrière elle. « Tu penses que je vais gober ça ? Tu as du culot de t’autoproclamer héro parfait. Tu es juste un héros, parce que le titre te fait plaisir premièrement, qui a réparer un ordinateur. Ça se trouve, tout le monde pouvait le réparer, ce problème… » Après tout, c’est vrai, elle était totalement nulle en informatique. Sur le moment elle avait paniqué sans avoir essayé de comprendre quel était le problème et avait tout de suite cherché un sauveur.

Le manque de lumière l’énervait et même si ses yeux s’étaient habitués, elle n’aimait pas ça être dans le noir complet. « Tu ne réponds pas à mes questions, tu essayes de me rendre responsable de… de tes pensées. Ça ne fonctionnera pas. Qui, entre nous deux, est le plus têtu, tu penses ? » Et elle se recule, s’assoyant à nouveau sur le bureau, le fixant. Mais tout ce qu’elle espérait, c’est que lui cède en premier. Elle était têtue, mais sa patience n’était pas son point fort, surtout à ce genre de jeux.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Présentation ♣️ Fiche de relations

Couleur : #d40825
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiro Magoichi
Professeur de Français
Masculin Messages : 113
Date de naissance : 10/08/1988
Date d'inscription : 10/09/2013
Âge : 29
Job : Prof de français
Côté coeur : Avis aux amatrices
Personnage en trois mots : Dragueur, susceptible et euh... dragueur ?

Carte d'identité
Année scolaire: /Prof de Français/
Dortoir & numéro de chambre: Appartement au centre-ville
Colocataires: /Solitude/
avatar
MessageRe: À la recherche d'un sauveur -suite- posté le Mer 29 Oct - 22:43

« Tu penses que je vais gober ça ? Tu as du culot de t’autoproclamer héro parfait. Tu es juste un héros, parce que le titre te fait plaisir premièrement, qui a réparer un ordinateur. Ça se trouve, tout le monde pouvait le réparer, ce problème… »

Hiro haussa les épaules. Oui, effectivement, ce n'était pas le problème le plus impossible à résoudre de toute l'humanité, cet écran bleu. Et puis il avait demandé à être un héros parce que ça l'amusait sur le coup, mais surtout...

-C'est quand même toi qui a décidé que je serais ton sauveur.

"Héros" n'était qu'un terme un peu plus... héroïque, justement, pour désigner la même chose. Et c'était donc son idée à elle - celle-ci au moins.

« Tu ne réponds pas à mes questions, tu essayes de me rendre responsable de… de tes pensées. Ça ne fonctionnera pas. Qui, entre nous deux, est le plus têtu, tu penses ? »
-Moi.

Il n'en avait pas la moindre idée, en fait. Elle recula et lui mit ses mains dans ses poches, retenant un nouveau haussement d'épaules - il fallait vraiment qu'il perde cette manie. Puis, comme il ne tenait pas en place, il se mit à marcher un peu n'importe où dans la pièce.

-C'est toi qui a lancé le sujet, tu sais. A moins d'être télépathe, tu n'as aucun moyen de savoir ce que je peux penser.

Il se tourna vers elle avec un sourire et croisa les bras.

-Après évidemment si tu es télépathe, tu n'as donc pas besoin que je réponde à ta question.

Comme si elle avait besoin de lire dans les pensée pour connaître la réponse. Enfin dans tous les cas c'était quand même elle qui avait insisté la première, alors elle ne pouvait pas dire qu'il essayait de la rendre responsable.
Même si c'était un peu vrai.

Hiro se rapprocha et posa ses mains sur le bureau, autour d'elle.

-Pourquoi tu tiens tellement à ce que j'y réponde, d'ailleurs ?

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

[Présentation]
::::
[Relations et Rp]
::::
[Paroles]
::::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageRe: À la recherche d'un sauveur -suite- posté le

Revenir en haut Aller en bas

À la recherche d'un sauveur -suite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Rayen :: 
Bâtiment Principal
 :: Salles de cours.
-
|| Partenaires ||